GROGNE À L’ADSU

Avec le soutien de

Certains responsables de la police ignorent les subtilités du travail de leurs subalternes. La preuve : les officiers de l’ADSU ont eu pour instruction de recevoir leurs informateurs aux Casernes centrales. Ces derniers monnayaient des renseignements pouvant amener à l’arrestation des trafiquants, entre autres, et les rendez-vous se faisaient dans des endroits discrets. La nouvelle directive vient de joindre le ridicule à l’absurde. Quel est l’indic qui va se pointer au QG de l’ADSU ?

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires