Air Madagascar : tentative de sauvetage de la saison touristique

Avec le soutien de

Les grévistes qui représentent environ un quart du personnel, restent fermes sur leurs revendications principales avec le départ des trois têtes de la compagnie, en l’occurrence son directeur général, le président du Conseil d’administration (par ailleurs, premier conseiller du Président de la république), et même le ministre des Transports. 
 
Tout cela afin de rendre la gestion de la compagnie autonome et sans l’emprise de l’Etat, jugée par une partie du personnel comme la cause de tous les problèmes. « Pourtant, ce type de revendication ne peut pas venir d’un groupement syndical. C’est ce qu’a argumenté notre directeur des ressources humaines dans les discussions avec l’Inspection du travail, mais rien n’y fait. Aussi nous faisons appel à des prestataires de la région pour assurer un service minimum, garantir nos prestations de Handling avec les autres compagnies et bien sûr sauver la saison touristique ».
 
A l’heure où nous bouclons cette édition, les vols nationaux sont aléatoires et les vols vers Bangkok et Paris sont encore assurés.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires