Pravind Jugnauth: «Le PMSD et le MSM sont arrivés à un consensus»

Avec le soutien de
Pravind Jugnauth dément qu’il y a un froid entre le MSM et le PMSD depuis la victoire de l’alliance Lepep aux élections municipales.

Pravind Jugnauth dément qu’il y avait un froid entre le MSM et le PMSD depuis la victoire de l’alliance Lepep aux élections municipales.

Pravind Jugnauth est catégorique. «Il n’y a aucun froid entre le MSM et le PMSD», a-t-il déclaré après la prestation de serment du nouveau maire de Vacoas-Phoenix, ce mardi 23 juin. Selon le ministre, que ce soit la répartition des mairies, qui avait donné lieu à des négociations ardues, ou le dossier Air Mauritius, le PMSD et le MSM sont arrivés à dégager un «consensus».

Le leader du MSM devait concéder qu’il y a bien eu des discussions entre les deux partis au sujet de la répartition des mairies après la victoire de l’alliance Lepep aux élections municipales. En effet, le PMSD convoitait deux villes, mais au final, il a été convenu qu'il n'en obtiendra qu'une seule, soit celle de Curepipe.

«Nous sommes satisfaits d’avoir obtenu une seule mairie»

Les Orange et Bleus sont néanmoins parvenus à s’entendre, a assuré Pravind Jugnauth. Même son de cloche du côté du PMSD. Xavier-Luc Duval avait indiqué, le lundi 22 juin, qu’il y avait eu un désaccord avec le MSM sur la répartition des mairies. Mais, a-t-il ajouté, les différends ont été oubliés. «Dans la conjoncture actuelle, nous sommes satisfaits d’avoir obtenu une seule mairie.»

C’est une femme issue du PMSD qui sera la maire de Curepipe. Il s’agit de Nathalie Gopee, élue au ward 3. À Quatre-Bornes, tout laisse présager que c’est Premila Geerjanan qui sera la première magistrate de la ville. Quant à Vacoas-Phoenix, Navin Ramsoondur, du MSM, a été intronisé ce mardi de même qu’Oumar Kholeegan, du parti soleil également, à Port-Louis. Ken Fat Fong Suk Koon, membre du ML, a, lui, été désigné maire à Beau-Bassin-Rose-Hill, le lundi 22 juin.

Autre sujet potentiellement sensible : la compagnie d’aviation nationale qui est passée sous la tutelle du Premier ministre sir Anerood Jugnauth. Une décision qui, selon nos informations, avait été prise il y a plus d’un mois et qui a été rendue officielle le vendredi 19 juin. Tous les dossiers d’Air Mauritius se trouvant  au siège du ministère du Tourisme et des Communications extérieures, responsable de la gestion de la compagnie, ont, de ce fait, été transférés au Prime Minister’s Office (PMO). Dans l’entourage du Premier ministre,  il est impossible de connaître les raisons qui ont conduit à cette décision. Pour l’heure, tout ce qui émane du ministère du Tourisme et des Communications extérieures, dirigé par Xavier-Luc Duval, c’est que «c’est le Premier ministre qui a le dernier mot».

Cette décision a été entérinée au lendemain de la présentation du bilan financier 2014-2015 de la compagnie, bilan qui dépeint un sombre tableau de la santé financière de MK. En effet, les cadres de de la compagnie ont annoncé, ce jeudi 18 juin, que celle-ci a essuyé des pertes  d'un montant de Rs 1 milliard en raison du hedging, sans compter les pertes liées aux opérations propres qui s’élèvent à Rs 950 millions. Une somme qui dépasse largement les estimations du gouvernement qui les chiffrait, jusqu’ici, autour de Rs 800 millions.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires