Pétanque - Coupe des nations, au Tchad : Maurice perd en demi-finale

Avec le soutien de
De gauche à droite, Manoj Rajkoomar, président de l’Association Pétanque de L’Ile Maurice , Stephano   Sylvio, Parvez Khodabaccus,  Fabrice Vincent et Salim Sookhary.

De gauche à droite, Manoj Rajkoomar, président de l’Association Pétanque de L’Ile Maurice , Stephano Sylvio, Parvez Khodabaccus,  Fabrice Vincent et Salim Sookhary.

Pas de chance, la sélection mauricienne, composée de Fabrice Vincent, Parvez Khodabaccus, Stephano Sylvio et Salim Sookhary, n’a pu se qualifier - au Tchad, le week end du 13 et 14 juin - pour les championnats du monde de pétanque prévus à Tahiti, Polynésie française, en octobre 2016. Elle est tombée devant l’équipe du Niger en demi-finale de la coupe des nations.
 
Eliminée des poules des championnats d’Afrique (12-14 juin) – tournoi remporté par la Tunisie contre le Cameroun, 13 à 4 - l’équipe mauricienne n’avait que la coupe des nations pour sauver la mise. Cette dernière est, en quelque sorte, une consolante qui permet aux deux premiers (vainqueur et finaliste) d’obtenir leur ticket pour les championnats du monde de pétanque. Et ainsi d’être présents aux côtés des 8 premiers qualifiés issus des championnats d’Afrique (Des vainqueurs aux quarts finalistes, NDLR).
 
Maurice s’est inclinée face au Niger, 13-9, en demi-finale de la coupe des nations. Parvez Khodabaccus exprime des regrets d’avoir été éliminé à ce stade de la compétition et donc de rater la qualification pour les championnats du monde 2016 à Tahiti. Le bouliste explique que la fatigue explique en partie la contre performance des Mauriciens au Tchad : « Nous avons dû passer une nuit au Tchad, le 11 juin, en raison de problèmes de visa. Une fois le problème réglé, nous sommes arrivés le lendemain au Tchad quelques heures seulement avant la compétition » dit-il.
 
Parvez Khodabaccus a aussi connu la défaite en tir de précision – 25 à 29 – face au Tunisien Sami Attalah en quarts de finale. Cette défaite n’en est pas vraiment une puisque le Mauricien n’a perdu que de très peu face au vice champion du monde tête à tête 2015 et champion du monde de tir de précision 2004. Toutefois, Sami Attalah a perdu en finale, 49 à face à Binguila Galy Chabrole, de Congo Brazzaville, par 41 à 44. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires