Municipales: «Une double victoire, un double mandat», dit SAJ

Avec le soutien de
Le Premier ministre a commenté la victoire de l’alliance Lepep aux élections municipales lors d’un point de presse le lundi 15 juin. Selon lui, il s’agit d’un «signal clair et net».

Le Premier ministre a commenté la victoire de l’alliance Lepep aux élections municipales, lors d’un point de presse, ce lundi 15 juin. Selon lui, il s’agit d’un «signal clair et net».

Il était, avoue-t-il, «un peu tracassé» à propos de Port-Louis et de Beau-Bassin-Rose-Hill. Mais «les résultats m’ont donné tort». Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a animé une conférence de presse au bâtiment du Trésor, cet après-midi, lundi 15 juin, après la large victoire de l’alliance Lepep aux élections municipales.

«C’est une double victoire, un double mandat que la population nous accorde en l’espace de six mois», a souligné sir Anerood Jugnauth (SAJ). «Pour moi, c’était très important. Si le contraire s’était produit, cela aurait envoyé un mauvais signal et cela m’aurait fait me demander si cela valait la peine de continuer à servir le pays», a-t-il ajouté.

Pour SAJ, les électeurs ont condamné «la trahison de Paul Bérenger et l’alliance qui a été faite entre le MMM et le PTr». Il s’en est également pris à Navin Ramgoolam qui n’a pas exercé son devoir civique, dimanche, malgré l’appel à voter contre l’alliance Lepep. «Le peuple leur a donné la leçon qu’ils méritent», a-t-il lancé.

Qu’en est-il du fort taux d’abstention à ces élections municipales? «L’abstention a été des deux côtés. Les raisons sont à chercher loin dans le passé», a-t-il déclaré. Il devait fustiger ceux qui n’ont pas voté, car «le droit de vote ne tombe pas du ciel». Parlant d’«irresponsabilité», il a indiqué qu’il s’agit là d’un «devoir».

La prochaine étape, a souligné le Premier ministre, est de mettre en œuvre le programme de l’alliance Lepep. «Nous allons changer les conditions de vie des gens, faire en sorte que Maurice devienne un pays où il fait bon vivre.» Le dossier des marchands ambulants sera également abordé. Il devait préciser qu’il n’a «aucun intérêt personnel» et aucun «coffre à remplir».

Un compte à la Bramer Bank

Interrogé sur l’affaire BAI, SAJ a affirmé qu’il a toujours eu de bonnes relations avec Dawood Rawat. Il a insisté sur le fait qu’il n’a jamais approché le patron du conglomérat pour obtenir des contributions, qui se situeraient entre Rs 150 000 et Rs 250 000.

SAJ a également indiqué qu’il détenait un compte à la Bramer Bank, ouvert à la demande de Dawood Rawat. «Quand j’ai eu des renseignements sur le Ponzi Scheme, je l’ai fait transférer. Si enn bato pe koulé mo sov mo la vi de souit ! Pa zis mo la vi, monn sov mo péi!»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires