Bérenger: «Si SAJ se retire nous mènerons campagne pour des élections générales»

Avec le soutien de
Lors d’un point de presse à l'hôtel Hennessy Park, ce samedi 13 juin 2015, Paul Bérenger a déclaré qu’il ne veut pas que Pravind Jugnauth succède à son père au poste de Premier ministre.

Lors d’un point de presse à l'hôtel Hennessy Park, ce samedi 13 juin 2015, Paul Bérenger a déclaré qu’il ne veut pas que Pravind Jugnauth succède à son père au poste de Premier ministre.

Le leader des mauves a lancé une mise en garde à sir Anerood Jugnauth. «S’il n’est plus en mesure de continuer, il n’est pas question que son fils devienne Premier ministre par la fenêtre», a lancé Paul Bérenger lors d’une conférence de presse à l'hôtel Hennessy Park, à Ebène, ce samedi 13 juin 2015. 

Bien qu’il dise ne pas souhaiter le malheur du Premier ministre, Paul Bérenger a déclaré qu’il ferait campagne pour de nouvelles élections générales si ce dernier venait à se retirer. «C’est une question de légitimité», car lors des dernières législatives, estime le leader de l’opposition, c’est SAJ et non Pravind Jugnauth qui était candidat pour devenir chef de l’Etat.

Paul Bérenger a aussi allégué que le MSM a touché de grosses sommes d’argent sur un compte à la Bramer Bank. Il a toutefois refusé de circuler des documents relatifs.

Revenant sur le financement des partis, il a, en outre, renouvelé son « défi » au gouvernement de venir de l’avant avec une loi pour que tous les partis déclarent les contributions qu’ils reçoivent. Et qu’il y ait des peines de prison pour ceux qui font de fausses déclarations.

 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires