[Live] SAJ : «Nous avons repris 700 arpents de terres distribués à des proches de Ramgoolam»

Avec le soutien de
Tous ses ministres présents, le Premier ministre a fait le bilan des six mois du gouvernement, lors d'une conférence de presse, ce jeudi 11 juin.

Tous ses ministres présents, le Premier ministre a fait le bilan des six mois du gouvernement, lors d'une conférence de presse, ce jeudi 11 juin.

Lors de sa conférence de presse qui a duré presque une heure, sir Anerood Jugnauth a notamment annoncé qu’une commission d’enquête sur la drogue sera mise sur pied sous peu. Il a aussi soutenu que son gouvernement ira jusqu’au bout pour «nettoyer le pays». La police complétera bel et bien ses enquêtes et ceux impliqués, notamment Ramgoolam, devront en répondre devant la justice, a-t-il martelé.

11h49 : Sur la question d’emplois suivant le scandale BAI : «Nous ne pouvons faire de miracles», a souligné SAJ.

11h48 : SAJ évoque la question de syndicat de la police et d’autres projets qui n'ont pas encore été concrétisés. «Encore  un peu de patience», dira SAJ presque exaspéré.
 

11h47 : SAJ rebondit sur la question du chômage en soutenant que ce n’est pas qu’avec un millier d’emplois qu'ils pourront résoudre le problème. «Mem enn milier ne va pas résoudre le problème du chômage.»

11h33 : « Mon gouvernement va agir autant que possible comme facilitateur pour donner des résultats de croissance économique et de création d’emploi comme nous l’avons promis.»

11h48 : SAJ évoque la question de syndicat de la police et d’autres projets pas encore concrétisés. «Encore  un peu de patience», dira SAJ  d'un ton presque exaspéré.

11h47 : SAJ rebondit sur la question de chômage en soutenant que ce n’est pas qu’avec un millier d’emploi que nous pourrons résoudre la question de chômage. «Même enn milier ne va pas résoudre le problème de chômage.»

 
11h46 : Lors du dernier budget, des milliers de postes ont été créés, mais cela prend du temps, a ajouté Xavier Duval.
 

A l’heure des questions

 
11h45 : «Les emplois que l’on perd ce sont les conséquences de la ‘pourriture’ de l’ancien régime»
 
 
11h43 : «Je vous garantis qu’ensemble nous allons écrire une nouvelle page dans l’histoire de nos municipalités.»
 
 
11h40 : Nous devons remporter la victoire dans les villes pour que nous puissions accomplir nos engagements. Sinon, c’est l’alliance Lepep qui sera perdante si chaque candidat des trois partis opère en solitaire, soutient SAJ.
 

11h39 : «Moi je le dis avec conviction que l’avenir de notre pays est avec l’alliance Lepep. J’invite les citadins à accomplir leur devoir civique.»

11h37 : «Nous avons un programme sérieux et nous tenons nos promesses. Nous amènerons le vrai changement pour transformer les villes. Comme nous le faisons pour transformer le pays.»

11h36 : « J’ai parlé à Monique Ohsan Bellepeau : elle veut rester jusqu’à la fin de son mandat. J’ai dit ok je vais être patient. Et après novembre, nous allons réaliser une promesse, un engagement que nous avons pris pour la remplacer.»

11h34 : «Nous avons promis que nous allions mettre Ameenah Gurib Fakim à la présidence. Nous sommes fiers qu’une dame de son calibre soit le chef de l’Etat. Je n’ai aucun doute qu’elle va  faire honneur à l’île Maurice.»

11h33 : « Mon gouvernement va agir autant que possible comme facilitateur pour donner des résultats de croissance économique et création d’emplois comme nous l’avons promis.»

 
11h32 : «Dans le pays, il y a un feel good factor dans la population»
 

11h30 : SAJ critique Ramgoolam qui a évoqué la «destruction» du pays par le gouvernement. «Nous pe eclat so lempir sa ki nounn fer.»

11h29 : Economie : «Nous avons non seulement les Smart Cities, mais plusieurs investisseurs sont en attente de permis pour des projets de développement. Nous allons créer les conditions pour que ces projets se concrétisent le plus rapidement possible. Au fur et à mesure cela mènera à la création d’emploi». SAJ dresse un parallèle avec ce qui s’est passé en 1982 : où les Mauriciens ne voulaient plus travailler dans les usines textiles et qu’il a fallu de la main-d’œuvre étrangère. «Si nous l’avons fait dans le passé, pourquoi nous ne pouvons le refaire?»

11h28 : Drogue : «Je demande un peuple d’avoir un peu de patience. Très possiblement à la fin du mois nous mettrons une commission d’enquête sur pied»

11h27 : Law and Order : «Le nouveau CP vient avec un plan d’action et il a mon plein soutien. Nous ferons tout pour redresser la situation et le peuple peut me faire confiance.»

11h26 : Contrat donné à Nandanee Soornack, achat d’Airbus, « mega scandale BAI » : toute la vérité éclatera, dit SAJ.

11h25 : «Laisse mo rassure la population que la police ira jusqu’au bout de toutes les enquêtes qui ont commencé sur des scandales dans lesquels Ramgoolam et ses ‘chamchals’ sont impliqués»

11h22 :  «Ena enn larrangement soumarin entre Bérenger et Navin Ramgoolam… »

11h21 : «Je n’ai pas changé quant à mes convictions pour le pays. Bérenger peut continuer à croire que le peuple est imbécile. Imaginez : si Ramgoolam était président avec une immunité totale et Bérenger était un Premier ministre qui peut passer l’éponge... Ce n’est pas un Bérenger qui aurait pu le discipliner… »

11h20 : (Rires) SAJ : «Bérenger dit que je suis fatigué. Que je suis malade. Je le rassure : je veux lui dire que je peux avoir une grippe… Couma dir Bérenger pe prier mo lamor. Ce qui est écrit dans notre destin arrivera. Un jour arrivera ou si j’ai doit partir, je partirai. Il en est de même pour Bérenger…»

11h19 : «Nous avons repris 700 arpents de terres de l’Etat distribués à des proches de Ramgoolam»

11h18 : « La police fait son travail en toute indépendance. Nous avons un CP intègre ‘who means business’. Je lui fais entièrement confiance. Je suis satisfait que l’enquête se fait selon les dispositions de la loi»
 
 
11h17 : SAJ parle d’un « festival de la terre » et de la politique de « petits copains et petites copines » de l’ancien régime.
 
 
11h16 : «En même temps que nous faisons tout cela, nous n’oublions pas la responsabilité que le peuple nous a donnée : ‘nettoy pouriture’». 
 

11h15 : «Nous avons pris des dispositions pour la formation de 3 000 gradués chômeurs»

11h15 : « Nous prenons des dispositions pour détruire les données obtenues dans le cadre du projet de carte d’identité numérique»

11h14 : SAJ : «Nous avons étendu le congé de maternité à 14 semaines» et nous avons aboli le « permis à points » tandis que le prix de l’Internet a baissé. «Nous faisons tout pour que l’île Maurice devienne une cyber île.»

11h13 : «Nous avons donné Rs 340 millions de compensation pour aider les planteurs "abandonnés par l’ancien gouvernement".»

11h12 : Rs 310 millions ont été injectées dans des subsides dans le cadre de la subvention pour les frais d’examens des SC et HSC, a soutenu SAJ.

11h11 : SAJ explique que la compensation salariale mais aussi l’augmentation de la pension a contribué à ramener Rs 9 milliards dans les foyers. «Est-ce que c’est ce que l’on appelle détruire ?» a-t-il lancé en réponse à ses détracteurs.

11h10 : « Je suis satisfait que nous tenons notre promesse. ‘Nou pe deliver’.»

11h09 : Quand Bérenger était venu me voir, lui-même avait déclaré que Ramgoolam était une ‘pourriture’.
 
 
11h08 : «Nous avions promis d’augmenter le montant de la pension à Rs 5 000. La population nous a demandé de la soulager… et en même temps, de ‘nettoyer’ la ‘pourriture’ que Ramgoolam a laissée avec son gouvernement.»
 

11h07 : «Je suis fier de dire que ce que l’on a accompli dans six mois, c’est extraordinaire. Nous accomplissons notre engagement avec sincérité»

11h06 : «Aujourd’hui cela fait six mois que le gouvernement est au pouvoir. Ce n’est qu’un dixième de notre mandat. Mais les gens sont trop impatients… Avons-nous une baguette magique ?»

11h05 : SAJ : «En 1983, nous avons travaillé ensemble avec la population dans la discipline pour sortir le pays de l’enfer dans lequel il se trouvait. Et nous avons accompli le miracle économique. Maurice est redevenue un paradis. Le peuple était soulagé et le peuple a commencé à revivre décemment. Ça c’est l’histoire, qu’on ne peut effacer. Aujourd’hui Ramgoolam dit que nous avons tout détruit… »

11h00 : SAJ démarre sa conférence de presse en parlant de la « transition de l’enfer » lorsqu’il a repris les rênes du pays en 1982.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires