Vice-présidence: Ohsan-Bellepeau partira, partira pas?

Avec le soutien de
Monique Ohsan-Bellepeau, Ameenah Gurib-Fakim et Maya Hanoomanjee, trois femmes occupant des postes clés au sein de l’Etat. © BEEKASH ROOPUN

Monique Ohsan-Bellepeau, Ameenah Gurib-Fakim et Maya Hanoomanjee, trois femmes occupant des postes clés au sein de l’Etat. © BEEKASH ROOPUN

Le mandat de Monique Ohsan-Bellepeau, vice-présidente de la République, expire au mois de juillet 2015. Mais depuis l’accession d’Ameenah Gurib-Fakim à la présidence, des personnalités au sommet de l’État prennent position en faveur du départ de Monique Ohsan-Bellepeau.

Jointe au téléphone, elle n’a pas souhaité faire de commentaire. C’est en 2010 que Monique Ohsan-Bellepeau a accédé à la vice-présidence, suite au décès du titulaire du poste, Angidi Chettiar. Si elle démissionnait, elle emboîterait le pas à Kailash Purryag qui n’est pas allé au bout de son mandat. Celui-ci devait arriver à échéance en 2017.

Lors des dernières législatives, les dirigeants de l’alliance Lepep avaient annoncé qu’Ameenah Gurib-Fakim accéderait à la présidence. Tandis que le poste de vice-président reviendrait à un membre de la communauté tamoule.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires