[Document] Affaire Boskalis: la comparution par visioconférence des Néerlandais repoussée

Avec le soutien de
Jan Cornelis Haak et Antonious Théodorous de Goëde, les représentants de la firme Boskalis, seront finalement entendus via vidéoconférence le 22 juin et le 8 juillet 2015.

Jan Cornelis Haak et Antonious Théodorous de Goëde, les représentants de la firme Boskalis, seront finalement entendus via vidéoconférence le 22 juin et le 8 juillet 2015.

Témoins vedettes dans l’affaire Boskalis, les Néerlandais Jan Cornelis Haak et Antonious Théodorous de Goëde devaient être entendus par visioconférence le lundi 8 juin et le mardi 9 juin 2015. Mais le Directeur des poursuites publiques a indiqué que cela ne pourrait se faire en raison de l’indisponibilité de la cour de district de Rotterdam. L’exercice a donc été repoussé au 22 juin et 8 juillet 2015.

Les représentants juridiques des accusés Siddick Chady et Prakash Maunthrooa ont déposé, le lundi 8 juin 2015, une motion pour contester le report de cette comparution. «C’est scandaleux. Le DPP a envoyé une lettre pour demander de changer un ruling et d’accéder à sa requête de renvoi», a déclaré Me Said Toorbuth. La motion sera débattue le mardi 9 juin en cour intermédiaire.

Siddick Chady et Prakash Maunthrooa sont poursuivis pour corruption et entente délictueuse. Ils sont accusés d’avoir obtenu des pots-de-vin afin de favoriser la firme Boskalis par rapport à un contrat pour le dragage du Canal anglais dans le port. Les deux représentants néerlandais, Haak et Goëde, avaient affirmé avoir remis à Siddick Chady 30 000 dollars américains et 55 700 euros.

Les Néerlandais avaient dans un premier temps refusé de venir à Maurice par crainte pour leur sécurité. La poursuite avait alors proposé qu’ils témoignent par visioconférence.

La lettre du DPP à la magistrate Wendy Rangan by lexpress

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires