[Live] Ameenah Gurib-Fakim, de citoyenne à présidente de la République

Avec le soutien de
Ameenah Gurib-Fakim est la première femme à accéder au poste de présidente de la République de Maurice.

Ameenah Gurib-Fakim est la première femme à accéder au poste de présidente de la République de Maurice.

Elle est la première femme à accéder à ce poste. Ameenah Gurib-Fakim a prêté serment comme présidente de la République, le vendredi 5 juin 2015. La State House s’est parée de ses plus beaux atours, pour accueillir ministres, personnalités politiques et proches de la scientifique.

20h30 : Edition spéciale #LaMinuteInfo qui reçoit la nouvelle présidente de la République.

20h15 : Tous les membres du MMM ont quitté la State House avant même le début de la cérémonie. Selon eux, la hiérarchie constitutionnelle n’aurait pas été respectée dans le «seating arrangement» des invités. Paul Bérenger dément avoir «manqué de respect à la présidente».

16h45 : L’ancien président de la République Kailash Purryag avait, le jour de sa démission, indiqué qu’un accord avait été conclu avec le Premier ministre à ce sujet en janvier 2015. Pourquoi ce «deal» n’a-t-il pas été dévoilé ? Sir Anerood Jugnauth a déclaré qu’«il m’avait dit de ne pas le rendre public. J’entretiens de bonnes relations avec Kailash Purryag, c’est un homme d’honneur».

16h35 : Interrogé sur le départ de Paul Bérenger (l’opposition a parlé d’un manque d’égards), le Premier ministre a répondu par une boutade : «Il faisait chaud dedans…» Sir Anerood Jugnauth a ajouté : «Je ne m’occupe pas du protocole. Mais c’est un manque de respect envers une grande dame.»

16h30 : Pour sir Anerood Jugnauth, la nomination de la scientifique est une «grande fierté pour moi et le peuple. Ameenah Gurib-Fakim est apolitique. Nous faisons l’histoire».

16 h 00: Nando Bodha, ministre des Infrastructures publiques: «Elle symbolise une île Maurice nouvelle. C’est un grand moment d’unité nationale. Le rôle de la présidente est de faire le pays bouger dans une nouvelle direction, de rassurer aussi». Ivan Collendavelloo a, de son côté, fait part de sa satisfaction personnelle. «Nous avons une présidente prestigieuse. C’est la population qui a choisi. Il a été néanmoins compliqué d’amener Ameenah Gurib-Fakim à accepter ce poste», a-t-il souligné.

15h50: Ecoutez la déclaration d'Ameenah Gurib-Fakim.

15h38 : Emu, l’époux d’Ameenah Gurib-Fakim dit être «fier» de la nomination de cette dernière. «C’est un milestone dans l'histoire du pays. Elle va très bien se débrouiller.» Et d’ajouter : «Moi je serai plus observateur que participant.» Le père de la scientifique indique, lui, qu’il s’agit d’un «grand pas en avant pour les femmes».
 


 

15h30 : Karl Offmann, ancien président de la République, estime, quant à lui, qu’Ameenah Gurib-Fakim a «tous les atouts pour devenir une bonne présidente».
 


 

15h25 : Le leader du MSM souligne qu’il s’agit d’un «moment historique. C’est la première fois que Maurice a une femme présidente». Pravind Jugnauth n’a pas manqué de faire les éloges d’Ameenah Gurib-Fakim.
 


 

15h20 : Première réaction de la présidente de la République : «Je ressens une très grande fierté et humilité. On touche au sommet de l’Etat, on n’a pas droit à l’erreur. Il y a un gros travail à faire, notamment en ce qui concerne la gent féminine.»
 


 


15h07 : Ameenah Gurib-Fakim a reçu la distinction de Grand Commander of the Star and Key of the Indian Ocean.
 
 
15h05 : Les invités se sont rendus à l'extérieur pour la parade traditionnelle. La nouvelle présidente est accompagnée du Premier ministre.
 
 
 
 

 

15 h : «I Ameenah Gurib-Fakim swear that i will to the best of my ability defend the Constitution…» Moment solennel alors que la scientifique prête serment.
 



 
14h55 : Ameenah Gurib-Fakim fait son entrée à la State House.
 
 
14h50 : Le leader de l’opposition a décidé de ne pas assister à la cérémonie dû à un «manque d’égards».
 
 
 
 
 

Une nomination saluée par la presse étrangère

 
 
L’élection de la scientifique a été saluée par de nombreuses personnes à Maurice ainsi que par la presse étrangère. Ameenah Gurib-Fakim, «la première femme à occuper cette fonction honorifique dans l’histoire du pays», rapporte le journal français Le Figaro dans un article daté du 1er juin 2015. La chaîne anglaise BBC News parle également du remplacement de Kailash Purryag par Ameenah Gurib-Fakim. La voix de l’Amérique, pour sa part, décrit Ameenah Gurib-Fakim comme une nouvelle présidente voulant exporter les bonnes pratiques de son pays à tout le continent africain. La chercheuse fait également parler d’elle dans le Times of India.
 

De rares controverses

Si elle a fait parler d’elle pour ses recherches dans le domaine de la science, Ameenah Gurib-Fakim est une femme discrète qui a su rester en retrait des polémiques, à quelques exceptions près. En effet, en décembre 2013, elle s’est placée sous les feux des projecteurs en portant plainte contre l’université de Maurice à l’Equal Opportunities Commission (EOC).
 
 
À l’origine du conflit : la nomination de Romeela Mohee au poste de vice-chancelier. Ameenah Gurib-Fakim avait alors indiqué se sentir lésée en raison de son appartenance ethnique. Toutefois, l’EOC a donné gain de cause à l’UoM. La commission avait néanmoins établi qu’il y avait des manquements sérieux dans le mode de sélection du vice-chancelier.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires