IOMMA : le marché de la musique accélère le rythme

Avec le soutien de

Sofy Mazandira a charmé le public de l'IOMMA avec son maloya aux accents de blues.

 
 
L’Indian Ocean Music Market (IOMMA) en est cette année à sa quatrième édition. Tenue en marge du Festival Sakifo, cette manifestation qui fait rimer  «musique» avec «business» se tient jusqu’à ce soir, avec un objectif précis : «Favoriser les échanges, rencontres et opportunités entre les artistes et professionnels de l’océan Indien, tout en construisant un pont vers les acteurs de l’industrie musicale venant d’Europe, d’Australie, d’Amérique et d’Asie.» Un objectif renouvelé chaque année, histoire de mieux faire connaître les artistes, débutants ou pas.
 
Cette année, il s’agira aussi de préparer la Mauritius Music Expo (MOMIX) dont la première édition se tiendra en novembre prochain, avec la collaboration de l’IOMMA. 
 
Véritable marché de la musique, l’événement réunionnais, accueille pour sa part quelque 250 professionnels de la musique soit des programmateurs, des tourneurs, des producteurs, des institutions et des médias de plus de 20 pays dont Madagascar, l’Afrique du Sud, l’Inde et l’Australie. 
 
Une délégation mauricienne y participe aussi. Elle est composée de Gavin Poonoosamy, représentant de l’agence Immedia, de l’Ernest Wiehe Jazz Festival et de The Bridge Festival, de Stephan Jauffret-Rezannah de Jorez Box, MOMIX et One Live Festival, de Damien Bathurst de MOUV et de Dombeya Festival. Sont aussi présents : Lionel Permal, représentant de Kaz'Out Festival et de Lively Up, Yannick Durhonne, représentant de Zakana Festival et de Sapin Café Culture et Julien George, président de la MRMS (ex MASA). 
 
Cette délégation ambitionne de promouvoir la musique mauricienne sur des plateformes étrangères mais également de faire découvrir aux Mauriciens des musiques d’ailleurs.
 
Des conférences sur divers thèmes étaient au programme ces derniers jours. Hier, mercredi 3 juin, Stephan Jauffret-Rezannah et Gavin Poonoosamy ont animé une conférence sur «l’état du marché des musiques à l’île Maurice». D’autres conférences ciblaient les industries culturelles ou la question de la culture dans l’industrie du tourisme. En soirée : des «Showcases» d’artistes venus de divers horizons et sélectionnés un jury.
 
C’est en grande pompe que s’est ouverte la 4e édition de ce marché, lundi 1er juin, au musée Stella Matutina à St Leu. Pour l’occasion ceux présents ont pu découvrir deux groupes réunionnais soit en première partie, Sofy Mazandira et son maloya teinté de blues et en fin de soirée le groupe Loryzine avec un maloya actuel et dynamique a souhait. Également au programme, ces quatre jours : le chanteur Zulu accompagné de sa tribu, le groupe Tulegur de Chine, Silo de Madagascar, Tirat & Rouge Reggae, Fabrice Legros, GrenSeme et Labelle de La Réunion. 
 
Si au marché des musiques le mot d’ordre est «business» de belles découvertes musicales occupent aussi le devant de la scène, dans la bonne humeur.
 
 
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires