Nomination de la présidente: Bérenger trouve «déplorable» qu’on ne lui ait pas demandé de seconder la motion

Avec le soutien de
Paul Bérenger craint qu’il n’y ait une «politisation» de la Garden Party organisée en honneur de la nouvelle présidente.

Paul Bérenger craint qu’il n’y ait une «politisation» de la Garden Party organisée en honneur de la nouvelle présidente.

«Si le gouvernement m’avait demandé de seconder la motion, je l’aurais fait avec plaisir.» Ameenah Gurib-Fakim est, selon Paul Bérenger, une «personne de valeur» qui placera la présidence «above politics». Raison pour laquelle il avait proposé de seconder la motion pour sa nomination, au Parlement, le jeudi 4 juin 2015.

«Malheureusement, et c’est déplorable, on a été informé il y a deux jours que c’est le gouvernement qui secondera la motion à travers Ivan Collendavelloo», a-t-il indiqué durant une conférence de presse, juste après la séance spéciale d’aujourd’hui à l’Assemblée nationale. «C’est une occasion ratée, mais ce n’est pas la faute de la nouvelle présidente», a ajouté le chef de l’opposition.

Par ailleurs, Paul Bérenger craint que la Garden Party qui sera organisée à la State House, le dimanche 7 juin, en honneur d’Ameenah Gurib-Fakim, n’ait une teinte politique. «C’est déplorable, car on est en pleine campagne électorale», a-t-il souligné.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires