Parlement: Ameenah Gurib-Fakim élue à l’unanimité présidente de la République

Avec le soutien de
Les parlementaires ont voté en faveur de la nomination de Ameenah Gurib-Fakim au poste de présidente de la République.

Les parlementaires ont voté en faveur de la nomination de Ameenah Gurib-Fakim au poste de présidente de la République.

Séance spéciale au Parlement, ce jeudi 4 juin 2015. Une motion a été présentée pour la nomination d’Ameenah Gurib-Fakim au poste de présidente de la République. Et le «oui» l’a emporté dans une large mesure. «C’est la première fois dans l’histoire de Maurice qu’une femme accède à ce poste», a déclaré la speaker de l’Assemblée nationale, Maya Hanoomanjee, qui a tenu à féliciter la scientifique.

«Il faut toujours croire en soi»

 
C’est une Ameenah Gurib-Fakim émue que l'express a eu au téléphone juste après la séance parlementaire. «Je prends tout cela avec beaucoup d’humilité. J’ai le sentiment d’avoir fait le consensus tant auprès des parlementaires de tous bords politiques qu’auprès de la population. Même dans mes rêves les plus fous, je n’aurais jamais imaginé que j’aurais pu atteindre ce niveau. Un sentiment de fierté m’anime aussi.»
 
 
 
 
 
A toutes les Mauriciennes, son message est de «toujours croire en soi. Une personne m’a envoyé un texto qui disait que l’oiseau posé sur la branche ne craint pas si celle-ci se brise car il sait pouvoir compter sur ses ailes. C’est exactement ça. Les Mauriciennes doivent oser et croire en elles.»  Ameenah Gurib-Fakim, scientifique de formation, devrait prêter serment, ce vendredi.
 
 
 
 
 

«C’est un moment historique. J’ai toujours cru dans l’égalité hommes-femmes», a déclaré le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, qui n’a pas manqué de rappeler que l’alliance Lepep concrétise ainsi une de ses nombreuses promesses électorales. «Ameenah Gurib-Fakim sera la présidente du peuple. Elle a les capacités d’assumer ce poste», a ajouté sir Anerood Jugnauth qui a, lors de son allocution au Parlement, retracé le brillant parcours de la scientifique.

Xavier-Luc Duval a, lui, parlé d’un «regard différent sur le rôle et les fonctions de la présidence. Je félicite chaleureusement Ameenah Gurib-Fakim». Pour Ivan Collendavelloo, il s’agit d’une «grande journée pour la femme mauricienne, la méritocratie existe. C’est la revanche de la méritocratie». Et d’ajouter qu’«une femme peut accéder à la plus haute fonction de l’Etat, n’en déplaise à certains».

A noter que l’Assemblée nationale a été ajournée au 1er septembre 2015.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires