Pravind Jugnauth: «Bérenger représentera toujours l’avenir dans l’opposition»

Avec le soutien de
L’alliance Lepep a présenté son programme pour les municipales, ce mercredi 3 juin 2015.

L’alliance Lepep a présenté son programme pour les municipales, ce mercredi 3 juin 2015.

«Nous avons identifié douze priorités.» L’alliance Lepep a présenté son programme électoral pour les municipales, le mercredi 3 juin 2015 au Sun Trust Building. «Nous souhaitons promouvoir une gestion saine et transparente», a indiqué Pravind Jugnauth, le leader du MSM. «Les citoyens seront parties prenantes de tout ce que nous ferons.»

Parmi les «priorités» de l’alliance gouvernementale: une meilleure planification des services essentiels, la construction de crèches et d’un Hawkers Mall, mettre en place un service dédié aux PME, valoriser la diversité culturelle, promouvoir une politique de proximité… «Nous travaillons dans l’intérêt des citadins», a assuré Pravind Jugnauth.

«Où peut-on voir une belle pièce de théâtre de nos jours?» s’est pour sa part interrogé le leader du PMSD, qui s’est attardé sur le volet culturel du programme. Et selon Xavier-Luc Duval, «les faubourgs doivent avoir tout autant d’importance que le centre-ville».

«On a constaté la désintégration du MMM»

Les critiques n’ont pas manqué de fuser envers les adversaires. La principale cible des différents orateurs: le leader du MMM. «Paul Bérenger représentera toujours l’avenir dans l’opposition», a souligné Pravind Jugnauth. Et d’ajouter: «Paul Bérenger critique le fait que l’alliance Lepep a entrepris une opération nettoyage dans tout le pays. Aurions-nous dû fermer les yeux?»

Le leader du Muvman Liberater n’a également pas épargné le MMM. «On a constaté la désintégration du MMM, principalement au nº 16. Il y a une désaffection et le parti ne peut arrêter l’hémorragie», a avancé Ivan Collendavelloo. Selon lui, «il est clair que le MMM sera ‘wiped out’ dans toutes les villes et qu’il n’atteindra pas beaucoup de familles».

Commentant la nomination prochaine d’Ameenah Gurib-Fakim au poste de présidente de la République, Pravind Jugnauth a indiqué que cette nomination n’a rien de stratégique. «On a respecté la volonté du peuple.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires