Affaire Nandanee Soornack: les limiers du CCID devant le tribunal de Parme

Avec le soutien de
La femme d’affaires Nandanee Soornack avait été arrêtée à Parme, en Italie, jeudi 16 avril.

La femme d’affaires Nandanee Soornack avait été arrêtée à Parme, en Italie, le jeudi 16 avril.

Le glas va-t-il bientôt sonner pour Nandanee Soornack, arrêtée le 16 avril dernier par des carabiniers en Italie ? Des inspecteurs du Central CID, officiant comme escortes, sont en Italie depuis samedi pour convaincre les autorités de déporter l’amie de Navin Ramgoolam. Et aujourd’hui, lundi 25 mai, le chef inspecteur Dawoodharry et l’inspecteur Goinden devraient rencontrer des responsables de certains ministères. Il est également prévu qu’ils aient un tête-à-tête avec un juge d’instruction qui devra démontrer devant le tribunal de Parme les raisons pour lesquelles la femme d’affaires doit être déportée.

L’heure de vérité

Du côté de l’hôtel du gouvernement, à Maurice, on avance déjà que l’heure de vérité a sonné pour Nandanee Soornack et qu'elle doit répondre aux accusations auxquelles elle fait face. Ainsi, s’il n’y a aucune objection de la part des autorités italiennes, Nandanee Soornack devrait rentrer au bercail incessamment.

Une fois à Maurice, elle devra donner sa version des faits sur trois dossiers. Notamment sur ce que contenaient ses valises lors de son départ en catimini le 11 décembre dernier. Elle sera aussi interrogée dans le cadre de l’affaire Roches-Noires. Et finalement, la femme d’affaires devra répondre aux accusations de blanchiment d’argent dans l’affaire Dufry-Frydu.

Trois charges

Nandanee Soornack fait l’objet de trois mandats d’arrêt internationaux, émis par la magistrate Adila Hamuth. Les trois charges qui pèsent sur l’amie du leader des Rouges sont: deux accusations de blanchiment d’argent dans l’affaire Dufry-Frydu et sur l’achat d’une maison à Floréal, alors que la troisième accusation est celle d’entente délictueuse dans l’affaire Roches-Noires. Toutefois, l’un de ses avocats Me Yahia Nazroo maintient qu’il n’y a aucune charge provisoire qui pèse sur sa cliente.

Par ailleurs, les autorités italiennes vont-elles acquiescer à la demande de Maurice d’extrader la femme d’affaires ? Selon nos recoupements, sur le sol italien, les escortes mauriciennes de Nandanee Soornack à Parme ont d’ores et déjà rencontré des membres d’Interpol. Des arrangements spéciaux ont été faits pour qu’ils puissent déposer des documents à l'intentiond’autres autorités concernées par la question.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires