Retrait des municipales: «Le PTr ne cautionnera pas le pourrissement de la démocratie»

Avec le soutien de

Navin Ramgoolam a annoncé, ce mercredi 20 mai, que le PTr refuse de participer aux élections municipales.

«Nous allons vers l’instauration d’un climat de terreur. Nous n’entendons pas donner une légitimité à un pourrissement de la démocratie.» Navin Ramgoolam a ainsi annoncé que le Parti travailliste (PTr) refuse de participer aux élections municipales prévues le 14 juin.
 
Il animait une conférence de presse à l’issue de la réunion du bureau politique du parti, ce mercredi 20 mai. Le PTr pourrait toutefois donner un mot d’ordre pour les municipales, a indiqué Navin Ramgoolam.
 
 
Il devait déplorer le fait que le compte bancaire du parti a été gelé. «Finans ena enn gro poids. Pe empes enn parti kouma PTr de fonctionner», a-t-il souligné tout en précisant qu’il y aura une action en cour.

Restructuration du parti

L’ancien Premier ministre a, par ailleurs, fait état de «menaces». Mais, a-t-il ajouté, «le PTr, n’en déplaise à certains, restera uni. Et cela malgré nos différences». Selon Navin Ramgoolam, les rouges se concentreront sur la restructuration du parti et l’organisation du congrès prévu le 20 septembre. 
 
Qu’en est-il d’Arvin Boolell, qui avait démissionné avec fracas de son poste de porte-parole à la suite des incidents qui avaient éclaté lors de la réunion du comité exécutif la semaine dernière? «Il a sa place au PTr, il aura une grande responsabilité. Nous allons amener des changements lors du congrès», a assuré Navin Ramgoolam.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires