Cyclisme : Les dissidents souhaitent obtenir une dérogation spéciale du MJS

Avec le soutien de

Lawrence Wong, Norbert Froget, Jean-Philippe Lagane et Caroline Le Blanc (de g. à dr.) veulent réunir la famille cycliste et donner une nouvelle orientation à cette discipline.

Jean-Philippe Lagane, Lawrence Wong et Norbert Froget qui tous trois démissionné de la Fédération mauricienne de Cyclisme (FMC), ainsi que Caroline Le Blanc, représentante du Vélo club des Jeunes Cyclistes de Curepipe (VCJCC) étaient face à la presse en ce lundi 18 mai 2015 à Port-Louis. Ils se sont exprimés sur la situation dans laquelle se trouve le cyclisme local actuellement et fait part de certaines propositions pour assurer la relance de l’instance dirigeante de la petite reine locale.

 
« Vous n’êtes pas sans savoir que le cyclisme traverse en ce moment une très mauvaise passe. Les événements se sont succédé ces temps derniers entrainant au passage son lot de surprises, de rebondissements et de démissions », a d’emblée lancé Jean-Philippe Lagane, porte-parole de ce groupe. L’objectif de ce mouvement est d’œuvrer en faveur des jeunes coureurs qui méritent un encadrement soutenu pour qu’ils puissent s’épanouir dans les meilleures conditions qui soient. « Oui nous avons démissionné, non pas pour intérêt personnel, non plus pour nuire à notre discipline fétiche », précise-t-il.
 
Jean-Philippe Lagane fait ressortir que les récentes réunions que le groupe a eues avec le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, a permis d’éclaircir plusieurs points, notamment l’administration et la gestion de la discipline, les responsabilités qui incombent aux dirigeants de bien mener cette tâche et les projets d’avenir.
 
« L’autre avancée majeure que nous contemplons, c’est de recueillir une dérogation spéciale auprès du ministre afin de permettre à tous les clubs de pouvoir participer à une éventuelle assemblée générale élective. Ceci devrait aussi aider à contourner une trop forte représentativité de certains clubs comme cela a été le cas jusqu’ici et qui a été une source de problèmes et de divergences », affirme Jean-Philippe Lagane.
La proposition qu’a faite le groupe de dissidents est que les 10 clubs existant à Maurice ait chacun un représentant au comité directeur de la FMC.
 

Un pied de nez à la démocratie

 
Et de poursuivre que la proposition des membres restants de la FMC (ndlr : Catherine Victoire, Hans Brasse, Jean-Lou Desjardins et Mathieu Calypso) concernant le remplacement de sièges vacants, a été rejetée pour une question d’éthique, d’élégance, de moralité et de responsabilité vis-à-vis de tous ceux qui appellent à un changement et une nouvelle orientation du cyclisme local. « On ne peut se cacher derrière des règlements internes pour faire un pied de nez à la démocratie. Il nous faut rassurer tout le monde qu’une nouvelle équipe mérite qu’on lui accorde sa chance de pouvoir donner une nouvelle impulsion à cette discipline », dira le président de la commission cycliste du Faucon Flacq SC.
 
Ce groupe de dissidents, ajoute-t-il, est fin prête à relever le défi, après avoir beaucoup travaillé sur bon nombre de projets, allant de la formation, l’encadrement technique jusqu’à la préparation de l’élite cycliste pour les grands rendez-vous locaux, régionaux et internationaux.
« Nous faisons appel au bon sens des uns et des autres car, dans les circonstances actuelles, toute disposition légale n’est certainement pas la bienvenue. Quoi qu’elle puisse s’avérer un dernier recours pour faire plier ceux qui font encore de la résistance au sein d’une FMC décimée, incapable de fonctionner et pratiquement illégale », affirme Jean-Philippe Lagane qui souligne au passage que les Jeux des iles de l’océan Indien sont derrière la porte et que notre sélection doit pouvoir se présenter sur le champ de bataille avec tous les arguments en main.
 
Pour Lawrence Wong, représentant du Vacoas/Phoenix Cycling Club (VPCC), c’est l’occasion de permettre à tous ceux qui sont engagés dans le cyclisme de faire partie du comité directeur de la fédération. « Si les 10 clubs de l’ile sont représentés au comité, nous aurons une bonne direction collégiale. Notre but est de relancer le cyclisme pas de créer des conflits », affirme l’ancien vice-président de la FMC. 
Répondant à une question de l'express, les animateurs de la conférence de presse ont indiqué que la vague de démissions n’était nullement préméditée contrairement à ce qu’avait affirmé récemment un des membres restants de la FMC. « Chacun est parti pour des raisons propres à lui, principalement parce qu’il y avait des désaccords sur certains points. Si les démissions étaient préméditées, tout le monde serait parti en même temps », soutiennent-ils.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires