Terres de l’Etat: le pandit Sungkur affirme avoir respecté les procédures

Avec le soutien de
Le pandit Sungkur est arrivé aux Casernes à 14 h15 ce lundi 18 mai et n’en est pas ressorti avant 16 h 45. KRISHNA PATHER

Le pandit Sungkur est arrivé aux Casernes à 14 h15, le lundi 18 mai, et n’en est pas ressorti avant 16 h 45. KRISHNA PATHER

L’interrogatoire auquel il a été soumis le lundi 18 mai a duré plus de deux heures. Le pandit Suryadeo Sungkur a été convoqué par le Central Criminal Investigation Department (CCID) concernant l’allocation des terres de l’État. Des enquêteurs de la Land Fraud Squad du CCID l’ont entendu au sujet du terrain qu’il a obtenu pour ériger son restaurant sur la plage publique de Trou-aux-Biches.

Le pandit a affirmé qu’il a fait une demande au ministère du Logement et des terres dans le respect des procédures. Et selon une source proche des enquêteurs, il a produit plusieurs documents pour soutenir ses dires. Son interrogatoire s’est déroulé en présence de son avocat, Me Didier Dodin.

L’ami de l’ex-Premier ministre a aussi été interrogé sur un article de presse dans lequel il aurait dit avoir reçu une lettre de Navin Ramgoolam concernant le terrain qu’il a obtenu. Mais Suryadeo Sungkur a réfuté cette information. D’ailleurs, il a tenu à souligner qu’il a fait une déposition à la police au sujet de cet article.

Nature des relations avec Navin Ramgoolam

Les enquêteurs ont aussi voulu savoir quelle était la nature des relations entre lui et l’ancien Premier ministre. Le pandit Sungkur a déclaré qu’en tant qu’homme religieux, il avait invité Navin Ramgoolam à plusieurs cérémonies lors desquelles il l’a côtoyé.

C’est le 19 décembre 2012 que la portion de terre avait été allouée au pandit. Mais l’arrivée du nouveau gouvernement au pouvoir a changé la donne. Le ministère concerné a émis un ordre intimant Suryadeo Sungkur de raser la terrasse annexe à son restaurant. Car, selon lui, le pandit n’avait pas respecté les conditions du contrat avant d’ériger cette structure. Peu de temps après, le permis d’opération du restaurant a été enlevé au pandit. Décision que le principal concerné a contestée en Cour suprême.

En début d’année, une enquête a été initiée suivant une plainte du ministère sur l’octroi de terres de l’État à des proches du PTr. L’ancien Senior Advisor au bureau du Premier ministre, sir Bhinod Bacha, a été convoqué par le CCID. En fait, Noorani Oozeer, l’ancien Senior Chief Executive au ministère, a soutenu avoir reçu des directives de sir Bhinod Bacha pour octroyer ce terrain au pandit Sungkur.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires