Assirvaden: «On cherche à asphyxier financièrement le PTr»

Avec le soutien de
Le gel des avoirs du PTr serait une manœuvre politique visant à réduire à néant la campagne électorale du parti pour les municipales, allègue Patrick Assirvaden.

Le gel des avoirs du PTr serait une manœuvre politique visant à réduire à néant la campagne électorale du parti pour les municipales, allègue Patrick Assirvaden.

«Pé atas nou lamin, atas nou lipié, apré dir nou galoup dan enn éleksyon !» Patrick Assirvaden s’est montré très vindicatif contre les autorités gouvernementales et policières, ce lundi 18 mai, au sortir d’une réunion du bureau politique du parti. Après avoir une nouvelle fois déploré le recours à une «vendetta politique» contre Navin Ramgoolam, il soutient que le gouvernement compte aussi, selon lui, «mettre à genoux le PTr». 
 
Le président des Rouges a dénoncé avec véhémence le gel du compte bancaire du parti, et cela à la veille des élections municipales. «C’est la première fois dans l’histoire du pays qu’un gouvernement interfère sur le fonctionnement quotidien d’un parti», affirme-t-il. Il allègue dans la foulée que cette manœuvre vise à «asphyxier financièrement» le PTr. 
 

La réponse annoncée des rouges

Le bureau politique sera à nouveau appelé à se réunir mercredi. Patrick Assirvaden a annoncé la finalisation de la liste des candidats aux municipales, mais aussi «une réponse» de l’exécutif du PTr «à la police et au gouvernement». 
 
Par ailleurs, la rencontre entre Navin Ramgoolam et Arvin Boolell, initialement prévue ce lundi, devrait avoir lieu demain. Les deux hommes étaient absents de la réunion d’aujourd’hui. D’après Patrick Assirvaden, le BP a «pris note» de la démission d’Arvin Boolell du poste de porte-parole. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires