Live: suivez les derniers développements sur Ramgoolam

Avec le soutien de

Arrêté vendredi dans le cadre de l’enquête sur la BAI, Navin Ramgoolam a été libéré ce dimanche 17 mai. Il devra s’acquitter de trois cautions de Rs 100 000. Il s'est ensuite rendu au Square Guy Rozemont, pour une conférence de presse.
 
 

11h15 : «J'attends en ce moment que tous les membres du PTr soient solidaires.»

11h10 : « Il y a bien un compte du PTr. Il n'y a pas autant d'argent qu'on le dit. »

11h09 : «C'est Roshi Bhadain qui décide de tout», insiste Navin Ramgoolam.

 

11h07 : «Il n'y a aucune preuve contre moi», affirme-t-il. L'objectif, ajoute-t-il, est de «me mettre à genoux. Mais je défendrais ma réputation».

 

11h05 :  «Je fais confiance à la justice. C'est le seul rempart contre la répression et la dictature.»

 
 

11 h : L'ancien Premier ministre revient sur son arrestation. «Il n'y avait aucune raison pour m'arrêter. C'est une vendetta politique.» Il condamne les excès de la police qui, dit-il, agit de façon «arbitraire».

10h55 : Face à la presse au Square Guy Rozemont, Ramgoolam parle d'une vendetta politique. Le but, dit-il, est d'éliminer le PTr.

10h35 : Navin Ramgoolam au Square Guy Rozemont. Le bureau politique se réunit en ce moment. L'ancien Premier ministre s'adressera ensuite à la presse.

 

10h14 :Des partisans en liesse après la décision de la cour de relâcher Navin Ramgoolam

10h09 : Navin Ramgoolam animera une conférence de presse au Square Guy Rozemont.

10h08 : Parmi les conditions attachées à sa liberté, il ne devra pas interférer avec les témoins. Il devra comparaître en cour demain.

10h05 : Il devra payer une caution de Rs 100 000 sous chaque charge. Et il devra signer une reconnaissance de dettes de Rs 1 million.

10 h : Navin Ramgoolam obtient la libération sous caution.

9h55 : L’ancien Premier ministre fait son entrée à la BRC. Il est accompagné de ses avocats Me Gavin Glover et Shawkat Oozeer. Ses partisans se lèvent pour l’accueillir.

9h40 : Yatin Varma, Patrick Assirvaden, Shakeel Mohamed, Anil Bachoo, Rajesh Jeetah, Michael Sik Yuen ainsi que d'autres membres du PTr et des partisans rouges sont massés devant la cour pour soutenir leur leader.

9h30 : Navin Ramgoolam  arrive à la BRC.

9h25 : Forte mobilisation policière à la Bail and Remand Court (BRC) alors que Navin Ramgoolam doit comparaître. L’ancien Premier ministre répond à trois chefs d’accusation : blanchiment d’argent, complot et faux en écriture. Il a passé deux nuits en cellule policière.

 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires