Bérenger: «Tou dimoun ena mem valer, ki li enn ansyen PM ou enn sinp sitwayen»

Avec le soutien de
Paul Bérenger a préféré réserver pour le moment ses commentaires sur l’arrestation de Navin Ramgoolam.

Paul Bérenger a préféré réserver pour le moment ses commentaires sur l’arrestation de Navin Ramgoolam.

Paul Bérenger ne se mouille pas. Alors que tout le monde attendait une déclaration de sa part suite à l’arrestation de Navin Ramgoolam hier, vendredi 15 mai, le leader de l’opposition n’a pas souhaité faire de commentaire. Il suit l’affaire de près, et dévoilera ses conclusions «en temps et lieu», a-t-il affirmé, ce samedi, durant la conférence de presse hebdomadaire du MMM.
 
Il a toutefois qualifié l’arrestation de l’avoué Thandrayen de «malsaine», avant de faire les éloges du Privy Council pour une prise de position sur la liberté individuelle. «Tou dimoun ena mem valer, ki li enn ansyen PM ou enn sinp sitwayen», a soutenu le leader des Mauves. 
 
 
Lutchmeenaraidoo «dépassé»
 
Par ailleurs, Paul Bérenger a longuement commenté la situation économique actuelle. Il a notamment rebondi sur une déclaration faite par le ministre des Finances cette semaine, qui a annoncé une reprise des investissements durant un discours au Parlement. «Vishnu Lutchmeenaraidoo s’est ridiculisé en affirmant que la confiance avait disparu et qu’elle est réapparue», a-t-il avancé. 
 
Selon le leader de l’opposition, le Grand argentier «est dépassé» et a «perdu toute crédibilité». Il en veut pour preuve «la quantité d’étrangers qui ont retiré leur argent du stock exchange depuis l’affaire BAI».  
 
En ce qui concerne les élections municipales, Paul Bérenger a annoncé que la liste des candidats mauves sera présentée à la commission électorale le 21 mai.  
Publicité
Publicité

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires