Arrestation de Ramgoolam: Assirvaden dénonce une «dérive totalitaire»

Avec le soutien de
Patrick Assirvaden a été très virulent contre le gouvernement suite à la nouvelle arrestation de Navin Ramgoolam.

Patrick Assirvaden a été très virulent contre le gouvernement suite à la nouvelle arrestation de Navin Ramgoolam.

Navin Ramgoolam est «encore vivant politiquement». C’est du moins la lecture de Patrick Assirvaden, qui a dénoncé avec force la nouvelle arrestation de l’ex-PM durant la conférence de presse hebdomadaire du PTr, ce samedi 16 mai. Il soutient que ses déboires avec la justice ne sont dus qu’à une «vendetta politique».
 
Le «timing de l’arrestation», un vendredi après-midi alors que «la cour était fermée», et trois jours après le retour sur le premier plan de l’ex-PM, prouve ses dires, estime-t-il. Le président du PTr n’a pas manqué de qualificatifs pour dénoncer ce qu’il pense être des manœuvres politiques pour discréditer son leader. 
 
 
«Etat policier»
 
«Le président du Bar Council a tout à fait raison de dire que Maurice se dirige vers un Etat totalitaire», a-t-il avancé. Patrick Assirvaden a également utilisé les termes «Etat policier» et «dérive totalitaire». Le plus grave, a-t-il ajouté, est le fait que Roshi Bhadain avait selon lui déjà annoncé cette arrestation.  
 
«Nous demandons à la police de ne pas céder aux pressions», s’est exclamé le député rouge. Le parti alertera plusieurs organisations internationales pour dénoncer cet événement, prévient-il. Le président du PTr a aussi appelé toute l’opposition à prendre position.
 
Prenant la parole à son tour, Shakeel Mohamed a soutenu que les charges retenues contre l’ancien chef du gouvernement n’ont aucune portée légale. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires