Terres de l’Etat: la cousine de Navin Ramgoolam dénoncée à la police

Avec le soutien de
L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam n’est pas le seul à être dans le viseur de la police. Sa cousine, Sandranee Ramjoorawon fait également l’objet d’une enquête.

L’ancien Premier ministre Navin Ramgoolam n’est pas le seul à être dans le viseur de la police. Sa cousine, Sandranee Ramjoorawon fait également l’objet d’une enquête.

Sandranee Ramjoorawon, dite Sandy, la compagne de Rajiv Beeharry-Panray et cousine de Navin Ramgoolam, est dans le collimateur de la police. Le ministère du Logement et des terres a envoyé son dossier au Land Fraud Squad du Central Criminal Investigation Department en vue de l’ouverture d’une enquête hier après-midi, vendredi 8 mai.

Le Dream Spa Resort Ltd, société dirigée par la femme d’affaires, a obtenu un terrain de 7 arpents et 30 perches sur les Pas géométriques de Palmar pour un projet hôtelier en 2009. Or, en 2014, elle a fait une demande pour changer les conditions de son bail. Au lieu d’un projet touristique, elle a voulu construire des appartements pour les revendre.

Changement effectué sans l’aval du Cabinet

Lors d’un audit du ministère du Logement et des terres, qui se poursuit, il a été découvert qu’elle a eu l’autorisation d’effectuer ce changement sans que le dossier soit passé par le Conseil des ministres. Selon la loi, dit-on, tout changement de projet nécessite une étude approfondie avant qu’il passe par le Cabinet pour son aval.

C’est la seconde enquête qu’initie la police sur Sandranee Ramjoorawon depuis le début de l’année. Une autre de ses sociétés, le Lotus Resort Ltd, avait reçu une parcelle de terre de 7 arpents à Balaclava en 2007. La police soupçonne qu’il y a eu maldonne.

Spéculations foncières

Autre dossier remis à la police hier pour l’ouverture d’une enquête, c’est celui de la société Sai Hotel Ltd qui appartenait à un certain Man Raghunandan. Ce dernier avait eu deux arpents de terre à Balaclava pour la construction d’un hôtel. Cependant, il n’a jamais construit d’hôtel. Il a vendu les actions de sa société à deux Sud-africains. Le ministère soupçonne qu’il s’est adonné à des spéculations foncières sur les terres de l’État. Le ministre Showkutally Soodhun a mis sur pied une équipe qui passe en revue tous les dossiers ayant trait aux terres de l’État, surtout sur les Pas géométriques. Une dizaine de sociétés ont été dénoncées soit à la police soit à l’ICAC.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires