Ganoo: «Nous sommes plus forts que le PTr au Parlement»

Avec le soutien de
 Les démissionnaires du MMM ont animé une réunion à Quatre-Bornes le mercredi 6 mai.

 Les démissionnaires du MMM ont animé une réunion à Quatre-Bornes, le mercredi 6 mai.

Ils comptent bien s’affirmer sur la scène politique locale. Lors d’une réunion à l’avenue Berthaud, à Quatre-Bornes, le mercredi 6 mai, les démissionnaires du MMM ont tour à tour abordé la situation dans le pays, la création de leur nouveau parti et l’attitude de Paul Bérenger. «Nous paraissons petits. Mais nous sommes plus forts que le PTr au Parlement», a déclaré Alan Ganoo.

 

«On n’a pas la maîtrise des dossiers comme Paul Bérenger, mais cela ne suffit pas pour devenir un leader. Il faut avoir l’intelligence émotionnelle. Ou bizin ena leker», a-t-il souligné. «Paul Bérenger était un grand leader. Mais il a fait beaucoup d’erreurs», devait-il ajouter.

 

Autre sujet abordé: l’affaire BAI. L’ancien président du MMM a lancé un appel au gouvernement afin que les emplois soient préservés. «Li bon gouvernma pe netoye. Nous aussi si on était au pouvoir on l’aurait fait.»

 

Mais, dit-il, «le gouvernement doit commencer à mettre en œuvre ses promesses : créer des emplois, réglementer les prix». Alan Ganoo a aussi réclamé la présentation d'un Children’s Bill.

 

Kavi Ramano s’est, lui, attardé sur le fonctionnement du nouveau parti politique qui sera créé le 17 mai. «Si quelqu’un souhaite postuler pour la  fonction de Premier ministre à l’approche des élections générales, il pourra le faire. Tout le monde doit avoir sa chance. On n’est pas d’accord avec le cumul des mandats. Il faut laisser la chance aux autres», affirme le député du nº 18.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires