Elections municipales: le MMM ira seul

Avec le soutien de
Le leader des mauves Paul Bérenger à l’issue de la réunion du BP qui s’est tenue ce mardi 5 mai. Il se serait montré réticent à faire alliance avec Eric Guimbeau. © YANCE TAN YAN

Le leader des Mauves Paul Bérenger à l’issue de la réunion du BP tenue le mardi 5 mai. Il se serait montré réticent à faire alliance avec Eric Guimbeau. © YANCE TAN YAN

Le Mouvement militant mauricien (MMM) participera, seul, aux prochaines élections municipales. C’est ce qui a été décidé, ce mardi 5 mai, à la réunion du bureau politique du parti lors de laquelle la situation dans les cinq villes du pays a été évaluée.

«On a tranché. Il n’y aura pas d’alliance avec le Mouvement mauricien social-démocrate (MMSD) à Curepipe, car il faut rassurer la base mauve», a soutenu une source au sein du parti.

La question d’alliance avec le MMSD a été abordée précédemment car l’on estimait que le MMM pourrait dans ce contexte recueillir plus de voix à Curepipe. Le MMSD aussi n’avait pas le choix, parce que le Parti mauricien social-démocrate (PMSD) n’a pas besoin de lui pour les municipales, laissait-on entendre.

«Infidélités»

Cette question a été débattue, lundi, lors d’une réunion du comité de campagne des Mauves. «Le sujet a été abordé lors d’un précédent bureau politique et Paul Bérenger paraissait réticent à faire alliance avec Eric Guimbeau. Chez des activistes de la circonscription non plus, il n’y a pas un grand enthousiasme», ajoute notre source.

La raison du sentiment anti-Guimbeau serait liée aux «infidélités» du leader du MMSD à l’égard du MMM. «Eric Guimbeau a trahi le MMM à plusieurs reprises, dont en 2005, quand il a quitté le parti après la défaite. Pour les municipales de 2012, il s’est joint à l’alliance PTr- PMSD au lieu de l’alliance MMM-Mouvement socialiste militant.»

Tous les partis s’activent

Les Campaign Committees des différents partis se rencontrent régulièrement cette semaine pour finaliser leurs listes de candidats. 

Chez l’alliance Lepep, la répartition du nombre de candidats est déjà arrêtée. Parmi quelques retournements cités, relevons celui de Guy Troylukho, actuel maire de la ville de Quatre-Bornes et membre du Parti travailliste, qui devrait rejoindre le PMSD.

Le candidat bleu battu aux législatives dans la circonscription n°14, Mario Cangy, devrait, lui, se présenter à Port-Louis.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires