Nouveaux médias: comment l’express se réinvente

Avec le soutien de
Le desk circulaire est un carrefour qui canalise le trafic sur les différentes plateformes du journal : papier, Web, audio, vidéo et réseaux sociaux.

Le desk circulaire est un carrefour qui canalise le trafic sur les différentes plateformes du journal : papier, Web, audio, vidéo et réseaux sociaux.

Ce n’est pas une coïncidence si l’express lance La Minute Info LSL, son journal télévisé diffusé sur le Web, au lendemain de la Journée mondiale de la liberté de la presse, célébrée ce dimanche 3 mai. Le quotidien quinquagénaire brise le monopole de l’État sur la télévision privée. Bien que Maurice jouisse d’une bonne réputation démocratique, la télévision reste une exclusivité gouvernementale. Et les radios privées, vite devenues un phénomène de société dans l’île, n’existent que depuis 2002.

La télé et la radio se réinventent sur la Toile. La Minute Info LSL, qui sera lancée demain, lundi 4 mai, à 19 heures, est le dernier-né d’une série d’innovations du groupe La Sentinelle Ltée. L’enregistrement se passe au cœur de la rédaction, dominée désormais par un desk circulaire devenu le pivot multimédia de la maison. «Le central desk est notre carrefour. Il canalise le trafic sur nos différentes plateformes: journaux, Web, audio, vidéo et réseaux sociaux», résume Nad Sivaramen, Directeur des publications du groupe.

Une révolution 

Le nouvel écosystème de la production de news va de pair avec un nouveau mode de fonctionnement des rédactions. «Les rédactions ne sont plus en concurrence mais en interdépendance. C’est une révolution. Le journaliste est appelé à jongler entre photographie, vidéo et texte. Avec cette mutation, le journalisme de demain est en train de naître», explique Raj Meetarbhan, rédacteur en chef du quotidien.

Tout cela a induit un nouvel élan, ajoute-t-il : «La stratégie du groupe LSL de diffuser l’information à partir de plusieurs plateformes mais avec une équipe intégrée nous place dans une situation de bouillonnement. Au-delà des structures rédactionnelles réaménagées et des logistiques partagées, il s’agit de revoir les comportements professionnels.»

Une partie du personnel journalistique est à l’aise dans tous les registres: écriture, vidéo, audio et réseaux sociaux. Ce modèle multimédia a passé son premier test lors de la dernière campagne électorale en novembre et décembre 2014. Sur le plan de l’image, la télévision nationale a vu sa suprématie et sa force de propagande battre en brèche.

Tous les jours, l’express et ses confrères en ligne postaient des images de la campagne sous un angle qui a permis de rééquilibrer la part de l’image dans la campagne électorale. Les images de drones des grands rassemblements politiques prises par l’express ont fait taire les habituelles exagérations des foules, en sus d’avoir été une innovation qui fera date dans l’histoire médiatique de Maurice.

Nouvelles expériences engagées

Le pari du numérique est pleinement assumé et de nouvelles expériences résolument engagées à l’express. En témoignent la professionnalisation de sa logistique de production vidéo équipée d’une «flottille» de drones et l’installation d’un studio de radio dans la rédaction.

Le basculement de l’information dans le WorldWide Web a poussé les rédactions du monde entier à réinventer le métier dans sa forme. Pendant qu’ailleurs les titres se cherchent, l’express de Maurice a déjà fait sa mue, intériorisé le nouveau modèle multimédia, et est passé à la vitesse supérieure avec la création de LSLDigital sous la direction de Loïc Forget.

«C’est une nouvelle ère pour le journalisme. Une des questions vitales, c’est comment créer de nouveaux contenus en phase avec la demande de la jeune génération. What a breath of  fresh air that is», s’emballe le Digital Director de LSL. Il chapeaute LSLVideo, LSLRadio, le pôle photographique et Flying Freaks, équipe spécialisée en images de drones.

Premier site d’information de l’océan Indien, lexpress.mu multiplie ses offres mois après mois. Le portail témoigne de la redéfinition du paysage médiatique mauricien. Malgré la petite taille de la population mauricienne (1,3 million d’habitants), l’audience du site augmente de manière exponentielle. De 1 million de visiteurs mensuels en 2013 à plus de 3 millions en février 2015, son record.

Innovations rapides et permanentes

L’accès à l’image s’est démocratisé. Les outils numériques et l’inventivité de ses décideurs et journalistes ont fait le reste. «L’express innove et pourrait bien réussir son pari numérique car la rédaction bénéficie de la puissance de frappe d’un immense groupe de presse qui a su mettre en pratique un esprit start-up», observe Élodie Vialle, formatrice et ancienne rédactrice en chef du siteYouphil.

Sollicitée par LSL pour diriger une formation tous azimuts, elle ne cache pas avoir aussi appris de l’inventivité mauricienne: «Les observateurs scrutent généralement uniquement ce qui se passe aux États-Unis ou en Europe pour savoir ce que seront les tendances du journalisme Web. Peut-être à tort, car l’esprit d’innovation et la capacité à mettre en place rapidement un projet ici permettront sans doute à un média comme l’express d’arriver rapidement au niveau de nombreux médias internationaux, voire de les devancer.» 

L’express parie sur le futur, sachant que le modèle du jour sera à jamais évolutif et perfectible. Il est convaincu que, même si sa part rétrécit, le bon journal papier ne mourra pas et que la presse est entrée dans une période à la fois excitante et mouvementée d’innovations rapides et permanentes.

 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires