Boolell: «Je demande à Ramgoolam de step down, de nous laisser travailler»

Avec le soutien de
Le porte-parole du PTr, Arvin Boolell, a enchaîné les critiques envers le gouvernement lors d’un congrès à Nouvelle-France ce vendredi 1er mai.

Le porte-parole du PTr, Arvin Boolell, a enchaîné les critiques envers le gouvernement lors d’un congrès à Nouvelle-France, ce vendredi 1er mai.

«La reconquête du pouvoir n’est jamais facile. Il faut avoir du courage.» Lors d’un congrès à Nouvelle-France, ce vendredi 1er mai, Arvin Boolell, le porte-parole du Parti travailliste (PTr), a longuement parlé de la «reconstruction» du parti et d’un «retour aux sources, aux valeurs travaillistes».

Il devait affirmer qu’«au nom de ce retour aux sources, nous sommes tous appelés à faire des sacrifices. Nous plaçons le parti avant l’individu». Il demande ainsi à Navin Ramgoolam de «step down» et de «nous laisser travailler». D’après le porte-parole des Rouges, «Navin Ramgoolam sait que le parti le dépasse, que le parti passe avant tout. Je connais son esprit de sacrifice».

«Esprit revanchard»

Arvin Boolell a également enchaîné les critiques envers le gouvernement, dénonçant un «esprit revanchard». Selon lui, la «démocratie parlementaire est utilisée pour influencer les institutions».

Il a également dénoncé la manière d’agir du gouvernement dans l’affaire BAI. «Toute l’île Maurice est touchée par cette crise», affirme-t-il. «Dawood Rawat doit assumer ses responsabilités. Lazistis pou deal ar li kouma bizin.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires