Un nouveau parti lancé par les dissidents du MMM le 17 mai

Avec le soutien de
Alan Ganoo a laissé planer le mystère sur le nouveau parti qui sera lancé par les anciens mauves le 17 mai.

Alan Ganoo a laissé planer le suspense sur le nouveau parti qui sera lancé par les anciens Mauves, le 17 mai.

«Révolutionner la façon de faire la politique.» Alan Ganoo et le reste des dissidents du MMM ne manquent pas d’ambition pour leur nouveau parti politique. Celui-ci devrait être lancé lors d’une cérémonie prévue, le 17 mai, a indiqué l’ancien président des Mauves lors d’une conférence de presse, ce mercredi 29 avril.

Durant la cérémonie de lancement, qui aura lieu à l’auditorium Octave Wiehe, à Réduit, le nom et la couleur de ce nouveau parti seront dévoilés, a précisé Alan Ganoo. Un compte Facebook et un site Internet sont également en préparation, a-t-il ajouté.

En sus des grosses pointures et des militants qui ont déjà quitté le MMM, la nouvelle formation accueillera également 15 nouveaux adhérents, qui viennent de quitter leur parti d’origine. Jimmy Chavrimootoo, candidat de l’alliance PTr-MMM au n°4 lors des dernières élections, fait partie des nouveaux venus.

Pas de meeting le 1er mai

Comme la Fête du travail aura lieu avant le lancement du parti, il n’y aura pas de meeting le 1er mai. Toutefois, les membres de la formation politique en devenir participeront à une cérémonie de dépôt de gerbes.

Alan Ganoo a également profité de l’occasion pour revenir sur l’abstention de Paul Bérenger lors du vote sur les amendements à l’Insurance Act. D’après l’ancien bras droit du chef de l’opposition, celui-ci s’est abstenu «par calcul politique».

Les critiques fusent

Le nouveau venu Jimmy Chavrimootoo a profité de l’occasion pour dénoncer les pratiques au sein de son ancien parti. Selon lui, «les choses au MMM ont dégénéré depuis décembre 2014». Il s’est insurgé contre les sanctions prises envers ceux qui ont osé prendre la parole contre le leader. L’ex-candidat dit toutefois quitter le MMM  «le cœur triste».

De son côté, Joe Lesjongard a vivement critiqué une manœuvre de Paul Bérenger visant à empêcher les dissidents d’obtenir la salle municipale de Port-Louis pour leur conférence de presse.

Il a, par ailleurs, annoncé une série de réunions dans les circonscriptions 14, 18, 4, 1, 12. Ces rencontres auront lieu du 2 mai jusqu’au 10 mai.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires