Parlement: une compagnie mauricienne potentiellement impliquée dans un Ponzi de $ 16 milliards

Avec le soutien de
L’un des directeurs de Belvédère Management Ltd a réussi à quitter Maurice malgré une «objection to departure» logée contre lui.

L’un des directeurs de Belvédère Management Ltd a réussi à quitter Maurice malgré une «objection to departure» déposée contre lui.

Une compagnie mauricienne pourrait être impliquée dans un Ponzi Scheme de portée internationale à travers lequel auraient transité pas moins de $16 milliards. C’est du moins ce qu’a indiqué Roshi Bhadain au Parlement, ce mardi 28 avril. Il répondait à la Private Notice Question du leader de l’opposition, Paul Bérenger.
 
Celui-ci désirait en savoir plus sur cette affaire, mais aussi sur les potentiels liens de Belvédère Management Ltd, compagnie mauricienne, et Capital World Market, une société basée à Londres qui serait au centre de la chaîne de Ponzi. Le ministre de la Bonne gouvernance a expliqué que cette impressionnante masse d’argent aurait transité entre l’île de Guernesey, en Angleterre, les îles Vierges britanniques, les îles Caïman, Gibraltar, la Suisse, les Seychelles, l’Afrique du Sud, le Panama et Maurice. 

Transactions suspectes

Jusqu’ici, «aucun lien direct» n’a pu être établi avec la compagnie mauricienne  Capital World Market, a également indiqué Roshi Bhadain. Cependant, il y aurait eu des transactions financières entre des filiales anglaises de Belvédère Management Ltd et une compagnie basée à Guernesey. La Financial Service Commission (FSC) de l’île de Guernesey a placé sous administration judiciaire trois compagnies qui y sont basées, et a lancé des applications pour en faire de même avec les filiales de Belvédère Management Ltd, a aussi révélé le ministre de la Bonne gouvernance.
 
Parallèlement, à Maurice, la FSC de Guernesey a lancé une enquête sur les pratiques desdites filiales. Des liens avec des compagnies sud-africaines sont également passés à la loupe par les services financiers mauriciens, en lien avec le Financial Services Board sud-africain. 
 
De plus, les permis d’opération des filiales de Belvédère opérant à Maurice ont été révoqués fin mars. L’Independent Commission against Corruption (ICAC) est également sur le coup, a affirmé Roshi Bhadain. Il a expliqué à l’Assemblée que la commission a fait une demande d’interdiction de quitter le territoire contre les trois directeurs de Belvédère, dont les noms n’ont pas été dévoilés. Cependant, l’un d’entre eux, un ressortissant étranger, aurait eu le temps de quitter le pays avant que les autorités douanières ne soient prévenues. 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires