Parlement: Lutchmeenaraidoo ne «garantit pas» l’emploi des salariés de BA Insurance

Avec le soutien de
L’Etat avait promis que les travailleurs de la Bramer Bank et de la BA Insurance conserveraient leur emploi, mais le sort des derniers cités est désormais compromis.

L’Etat avait promis que les travailleurs de la Bramer Bank et de la BA Insurance conserveraient leur emploi, mais le sort des derniers cités est désormais compromis. 

«L’Etat ne peut pas garantir» l’emploi des salariés de BA Insurance, a indiqué Vishnu Lutchmeenaraidoo au Parlement, ce vendredi 24 avril. Répondant à la Private Notice Question (PNQ) du leader de l’opposition, le ministre des Finances a tout de même affirmé que les employés de la Bramer Bank n’ont rien à craindre.

Ces derniers, a-t-il précisé, ont d’ailleurs déjà reçu leur salaire le 20 avril. Les procédures de leur transfert vers la National Commercial Bankont déjà été enclenchées, et seront finalisées la semaine prochaine, a promis le ministre. D’après ses dires, ils conserveront leurs conditions d’emploi, et leur temps de service sera également reconnu.

Paul Bérenger désirait également avoir des détails sur la réunion du conseil d’administration de la Banque de Maurice à l’issue de laquelle le permis d’opération de la Bramer Bank a été révoqué. Cette réunion a eu lieu le 2 avril, à 19h50, a indiqué Vishnu Lutchmeenaraidoo. La décision a été prise vers les 22 heures, ou «un peu après», a-t-il ajouté. Les minutes de la réunion ne seront toutefois pas circulées, comme le voulait le leader de l’opposition.

Une réunion «dans l’urgence»

Insistant, ce dernier a profité d’une question supplémentaire pour demander au ministre si tous les membres du Board étaient présents à cette réunion. Vishnu Lutchmeenaraidoo a répondu de manière on ne peut plus vague, affirmant que la rencontre a été organisée «dans l’urgence» car il fallait répondre «au plus vite à une situation de crise». Il estime cependant «qu’il y a eu consensus» sur la question de la révocation du permis de cette banque.    

Le leader de l’opposition n’a pas lâché le morceau lors de la séance des questions supplémentaires. Il a questionné le ministre sur la pertinence de la révocation de la licence de la Bramer Bank alors qu’il y avait «d’autres options», selon lui. «Comme la nomination d’administrateurs judiciaires», a avancé le patron des mauves.

«Teign difé»

«Nous ne sommes pas parfaits, et nous avions à agir vite. Nous étions en train de deal avec une situation de crise», a rétorqué Vishnu Lutchmeenaraidoo. Le ministre a utilisé une image très parlante pour illustrer ses propos : «Si ou lakaz brilé, eski ou pou rodé ki kalité dilo ou pou servi pou teign difé ?»

Publicité
Publicité

Le coup de grâce a été donné à 00 h 45, vendredi 3 avril. Dans un communiqué, la Banque de Maurice  indique que le permis d’opération de la Bramer Bank est suspendu pour non-respect des pratiques bancaires, entre autres. Depuis, les conférences de presse se sont enchaînées et les questions n'ont cessé de surgir. Zoom sur cette affaire présentée comme une crise sans précédent pour le pays par le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires