La fièvre dengue se propage: grosse mobilisation des autorités

Avec le soutien de
Exercice de fumigation le mercredi 1er avril dans les rues de Port-Louis.

Exercice de fumigation le mercredi 1er avril dans les rues de Port-Louis.

Une soixantaine de cas de fièvre dengue ont été enregistrés jusqu’ici. En effet, après une brève stabilisation, cette maladie continue à se propager. Face à cette situation, les autorités ont pris les devants. La campagne Ensam anou met prop a été lancée la semaine dernière par les PPS Rubina Jaddoo Jaunboccus et Salim Abbas Mamode. Et ce mardi 21 avril, le ministre des Collectivités locales Anwar Husnoo a lancé une autre campagne en vue d’assainir l’environnement dans les endroits à risques.

Selon le ministre, le nettoyage des drains et des rivières a débuté à Pailles, au Champ-de-Mars, à Vallée-Pitot, à Tranquebar, à Cité Martial, à Cité la Cure, où 15 cas ont été recensés, à Trou-aux-Biches et Triolet. «Il faut faire une campagne de sensibilisation approfondie», a souligné Anwar Husnoo.

Triolet a d’ailleurs encore une fois été le théâtre d’une campagne de fumigation massive dans l’après-midi d’hier. Trou-aux-Biches et Souillac ont aussi été affectés par l’épidémie.

La dengue menace le Champ-de-Mars

Selon une source au ministère de la Santé, la tenue des courses hippiques représente toujours un danger. Le premier foyer de la maladie a été découvert aux alentours du Champ-de-Mars. Les officiers soupçonnent que pour la plupart des cas recensés hors de Port-Louis, les patients ont attrapé la maladie pendant les journées hippiques.

Depuis le début de la saison, des mesures ont été prises pour protéger la population. Les courses débutent plus tôt que d’habitude afin d’éviter l’affluence et la promiscuité de la fin de journée.

«Je lance un appel à la responsabilité citoyenne. Cela coûte beaucoup à l’Etat de nettoyer les terrains abandonnés. Chacun doit prendre ses responsabilités», a déclaré Henry Jeanne, PS au ministère des Collectivités locales. Jairaj Mulloo, CEO à la municipalité de Port-Louis, a, lui, soutenu que «toutes les actions nécessaires sont prises. Dans une vingtaine de jours, tous les travaux de nettoyage seront complétés».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires