Le président sud-africain rend visite à des immigrés

Avec le soutien de

"Nous allons sans aucun doute mettre fin à cette violence", a dit le chef de l'Etat aux centaines de personnes réfugiées dans un camp d'accueil à Chatsworth, au sud de Durban, où les violences qui ont fait quatre morts ont commencé il y a deux semaines.
 
"Ceux qui voudront revenir, quand les violences auront cessé, seront les bienvenus", a-t-il ajouté dans un discours retransmis à la télévision alors que des migrants originaires du Zimbabwe et du Malawi s'apprêtaient à monter dans des autocars affrétés par leurs gouvernements.
 
Des milliers d'étrangers ont trouvé refuge dans des camps créés pour l'occasion près de Durban et de Johannesburg, deux villes où des magasins ont été pillés.
 
Les violences semblent cependant avoir cessé et le roi zoulou Goodwill Zwelithini, dont un appel très médiatisé au départ des étrangers avait mis le feu aux poudres, a répété samedi que ses propos avaient été mal interprétés et qu'il ne cautionnait pas les attaques contre les immigrés.
Publicité
Publicité
Soutenez lexpress.mu

Pendant cette période post-confinement et en attendant que les nuages économiques associés au Covid-19 se dissipent, profitez de l’express, Business Mag, Weekly, 5-Plus Dimanche, de tous vos magazines préférés et de plus de 50 titres de la presse Française, Afrique et Ocean indien sur KIOSK.LASENTINELLE.MU.

Bonne lecture,

Protégez vous, restez chez vous !

Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x