Pravind Jugnauth: «La BAI a financé l’alliance PTr-MSM en 2010»

Avec le soutien de
Pravind Jugnauth, le leader du MSM, lors d’une conférence de presse du parti le samedi 18 avril.

Pravind Jugnauth, le leader du MSM, lors d’une conférence de presse du parti, le samedi 18 avril.

Le leader du MSM précise qu’il tient à être franc. «En 2010, quand j’étais en alliance avec Navin Ramgoolam, il avait demandé à Dawood Rawat de nous donner une contribution pour les élections générales. Autant que je me rappelle, le MSM a eu une contribution», a déclaré Pravind Jugnauth, sollicité par l’express le samedi 18 avril lors d’une conférence de presse du parti. Il  ajoute que cette question devrait aussi être posée au leader du MMM et au porte-parole du PTr.

>  Pravind Jugnauth s’exprimant sur la contribution
de Dawood Rawat et sur les élections municipales.

 

Etait-il au courant des activités de la British American Investment (BAI) lorsqu’il était ministre des Finances? «Il faut savoir que la Financial Services Commission était dirigée par Milan Meetarbhan. Fidèle comme tous les travaillistes, il rendait compte à son leader. J’avais eu le même problème avec Hiren Jankee qui était à la tête du Gambling Regulatory Board. Je ne pouvais plus travailler. C’est une des raisons qui nous ont poussés à quitter le gouvernement.»

Pravind Jugnauth a aussi confirmé une information de l’express qu’il y a eu des fuites autour de l’enquête menée sur cette affaire. Il se référait aux propos tenus par Yousuf Mohamed lors d’une conférence de presse vendredi.

«Pour nous, il y a eu un vol de l’argent de la population»

Lors de son intervention, le leader orange a longuement parlé de la chute de la BAI. «Le gouvernement ne pouvait pas tarder. Si on avait pris du temps, davantage de personnes allaient mettre leur argent dans le Super Cash Back Gold. Plus de personnes allaient perdre leur argent. Si on avait laissé la situation empirer, on aurait débouché sur un problème grave», a-t-il expliqué.

Dans un désir de démontrer qu’il ne s’agit en aucun cas d’une «vendetta politique», Pravind Jugnauth a affirmé que Paul Bérenger lui-même avait attiré l’attention du gouvernement en 2013 sur les agissements de la BAI. Il a aussi accusé l’opposition actuelle, surtout le PTr et certains membres du MMM, de vouloir donner une connotation «communale» à cette affaire.

Pour le leader du MSM, le vrai débat ne serait pas de savoir si c’était un Ponzi Scheme ou pas. «Pour nous, il y a eu un vol de l’argent de la population. Le public a mis de l’argent dans un scheme qui a été utilisé pour acheter des biens.»

 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires