Parlement : LA SICOM Tower coûte Rs 17 millions à l’Etat

Avec le soutien de
Le Budget, présenté le 23 mars par le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo, a été voté sans amendement hier jeudi 16 avril.

Le Budget, présenté le 23 mars par le ministre des Finances Vishnu Lutchmeenaraidoo, a été voté sans amendement hier jeudi 16 avril.

Les dotations budgétaires étaient au centre des débats au Parlement, ce jeudi 16 avril. A l’issue de cette séance, le Budget 2015-2016 a été voté sans amendement. Et le  Parlement  ajourné à vendredi prochain.

Il  a aussi été question de la location de la SICOM Tower, à Ebène. A une question du député Reza Uteem, Vishnu Lutchmeenaraidoo a indiqué que l’État a déboursé Rs 17,4 millions en loyer pour la période s'étalant de janvier à juin 2015. Le vice-PM et ministre des Finances a aussi souligné que le loyer du bâtiment, qui abritera prochainement la banque des petites et moyennes entreprises, coûte Rs 34 le pied carré.

Création d’une whistle-blowing unit

Le ministre de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain Bhadain a énuméré une série de mesures pour la consolidation de la bonne gouvernance. Elles sont notamment la création du Mauritius International Arbitration Centre pour examiner les cas d’arbitrage, une Financial Services Promotion Agency pour promouvoir le secteur des services financiers et la mise sur pied d’une whistle-blowing unit au sein de son ministère. Le gouvernement viendra de l’avant avec un projet de loi en ce sens.

Autre révélation de Roshi Bhadain : le board du FRC sera prochainement révoqué pour sa mauvaise gestion du dossier BAI. La FIU aura également un nouveau conseil d’administration sous peu, a-t-il affirmé.

Par ailleurs, le ministre des Administrations régionales Anwar Husnoo a affirmé avoir demandé au ministère des Infrastructures publiques d’élaborer un nouveau plan pour un Hawkers Centre. Celui-ci abritera les marchands ambulants de la capitale. Toutefois, cette nouvelle structure ne verra pas le jour de sitôt en raison des longues procédures administratives.

L e nom de Swadecq Taher évoqué

Le nom de Swadeck Taher a aussi été évoqué. Le député du MMM Reza Uteem a voulu savoir si ce dernier, siégeant sur le board de l’Islamic Cultural Centre Trust Fund, est celui sur qui pèse une objection to departure dans le sillage de l’affaire BAI. Cette question a soulevé des protestations du côté de la majorité. «Pa ti ankor éna zafer BAI kan ti nom li», ont répliqué les députés et ministres du gouvernement.

Le ministre des Arts et de la Culture Dan Baboo a ainsi choisi la voie de la prudence en affirmant qu’il ne détient pas cette information. Il a par ailleurs souligné que c’est le ministère du Logement et des Terres, dirigé par Showkutally Soodhun, qui est désormais responsable de l’organisation du pèlerinage à La Mecque.

Au chapitre des énergies renouvelables, le ministre des Services publics Ivan Collendavelloo a précisé que les promoteurs de Sarako ont empoché Rs 37 millions à titre du Central Electricity Board (CEB), lors de la séance de mercredi. Sarako bénéficie d’un prix préférentiel pour vendre de l’électricité et empoche au passage des sommes importantes comme fournisseur d’énergie solaire.

La ferme photovoltaïque est située à Bambous et a une capacité de 15 mégawatts. Sarako produit 2 % d’électricité pour le pays même si sa capacité réelle est plus importante. Avec la venue de cet opérateur, les petits producteurs ne peuvent vendre  de l'électricité au CEB, mais cela devrait changer bientôt, selon le ministre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires