Les espaces verts du… Holiday Inn Mauritius Airport

Avec le soutien de

Accessible en 5 minutes de l’aéroport international Sir Seewoosagur Ramgoolam, à Plaine Magnien, l’hôtel d’affaires a pour cadre une végétation luxuriante d’où émergent de grands arbres, vénérables témoins d’un autre temps. Découverte.

«Une bulle de décompression». Tels sontles mots choisis parGregory Coquet,General Manager du Holiday Inn Mauritius Airport, pour décrire l’hôteld’affaires situé à 700 mètres de l’aéroportinternational Sir SeewoosagurRamgoolam, à Plaine Magnien.Et pour cause, chaque détail de l’établissement hôtelier a été pensé àl’intention d’une clientèle en quêtede bien-être après de longues heuresde vol. Dans ce contexte, le jardinpaysager de l’hôtel tient un rôle«capital», estime le GM.

Centré autour des besoins du voyageur moderne, le Holiday Inn Mauritius Airport compte, outre ses 140 chambres conformes aux normes de l’enseigne Holiday Inn à l’international, de nombreuses facilités. Gregory Coquet mentionne, à ce chapitre, des formalités d’accueil rapides, un service de restauration en continu sur le mode «all-day dining» et le Wi-fi gratuit. Les dernières technologies sont d’ailleurs l’un des atouts de l’hôtel d’affaires opérationnel depuis mars 2014 et font de ses cinq salles de conférences modulables une référence en la matière à Maurice, selon notre interlocuteur.

Au coeur du Holiday Inn, une piscine au sel, bordée d’un mur végétal et de transats engageants, à rayures turquoise et blanc, contribue à l’effet ‘cocooning’ de l’établissement (photo 1). Pour ce qui est du mur végétal, il met en scène des plantes de coloris et textures variés. Notons, à l’extrême gauche, les feuilles gaufrées argent et vert du piléa (Pilea Cadierei) puis l’Alternanthera pourpre, particulièrement fourni et la fontaine de corail (Russelia equisetiformis) au port retombant. Donnant sur la piscine, le restaurant 1933 et le bar Piper N proposent quant à eux un vaste choix de mets et de cocktails.

Au troisième et dernier étage, l’on peut admirer le jardin japonais créé sur le toit du rez-de-chaussée (photo 2). La pièce maîtresse de cette composition harmonieuse : une plante buissonnante endémique de Maurice, le baume de l’île Plate (Psiadia arguta). À ce même étage, se trouvent un spa affilié à la célèbre marque [comfort zone] et une salle de sport qui offre une vue à couper le souffle s’étendant vers la mer.

Onze mois de travaux

Nous nous lançons ensuite à la découverte des trésors des jardins du Holiday Inn, aménagés par la Compagnie de Gros Cailloux et désormais entretenus par une autre entreprise, Grasshopper. Bâti sur la propriété de l’ancienne demeure de l’administrateur de Mon Trésor Mon Désert, l’hôtel a préservé «intégralement» les grands arbres qui font la richesse du site. Parmi ces joyaux, Gregory Coquet est fier de nous montrer deux baobabs qui ont été transplantés avec soin et sont aujourd’hui tout en feuilles (photo 3). L’aménagement paysager qui a nécessité 11 mois de travaux, fait la part belle aux couvre-sols. Ainsi, devant l’hôtel, le pourpre du rhoéo épouse joliment les contours de l’allée pavée, émaillé, çà et là, des feuilles jaune et vert du choca (Furcraea foetida). En suivant  l’allée centrale, également bordée de deux palmiers dattiers nains (Phoenix roebelenii) et d’iris d’Afrique du Sud (Dietes grandiflora), l’on se retrouve face à un bois mapou (Cyphostemma mappia). Choix judicieux à l’entrée d’un hôtel qui accueille des voyageurs de tous horizons puisqu’il s’agit d’une essence endémique de Maurice.

De chaque côté de la propriété, des palmiers royaux imposent le respect tandis que le regard se porte vers leur cime vertigineuse (photo 4). Les vieux flamboyants ont eux revêtu les grandes feuilles or et vert de l’épipremnum (Epipremnum pinnatum) (photo 5). À droite de l’hôtel, après avoir salué un majestueux tecoma (Tabebuia rosea) au tronc rugueux, nous nous engageons dans une allée très agréable par la fraîcheur et la tranquillité qui y règnent. Arbre de l’intendance, caoutchouc, flamboyants et badamier côtoient ici des massifs d’héliconias, d’un volume généreux.

Au terme de notre visite, Gregory Coquet nous montre l’arrière-cour du Holiday Inn, aussi bien tenue. De fait, le long de la façade postérieure du bâtiment, l’on apprécie le bruissement des feuilles d’une rangée de bambous, doublée, à intervalles réguliers, de palmiers du type Coccothrinax argentea (photo 6). Enfin, là également, les grands arbres tels un flamboyant et un schefflera ont été sauvegardés.

* Le Holiday Inn Mauritius Airport a enrichi son offre d’une Maison de plage, à Blue Bay, depuis un mois ainsi que d’un accès exclusif, pour une clientèle de groupe, à l’îlot Brocus, dans le cadre d’ateliers de team building, par exemple.

( Photo 1) 

( Photo 2) 

( Photo 3) 

( Photo 4) 

( Photo 5) 

( Photo 6) 

Publicité
Publicité
Lexpress deals logo

Retrouvez les meilleurs deals de vos enseignes préférées.

Lexpress deals brochure
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x