Boolell sur l’affaire BAI: «Duval a dit avec raison qu’il n’y a pas de Ponzi»

Avec le soutien de
Rejoignant les propos du député rouge Shakeel Mohamed, Arvin Boolell a remis en question le Ponzi Scheme qui aurait forcé le gouvernement à mettre à bas la Bramer Bank.

Rejoignant les propos du député rouge Shakeel Mohamed, Arvin Boolell a remis en question le Ponzi Scheme qui aurait forcé le gouvernement à mettre à bas la Bramer Bank. 

Tout comme Shakeel Mohamed au Parlement, cette semaine, Arvin Boolell est catégorique: il n’y a eu aucune chaîne de Ponzi à la Bramer Bank. Lors d’une conférence de presse, ce mercredi 8 avril, le porte-parole des Rouges a fustigé le gouvernement.

Selon l’ancien ministre des Affaires étrangères, la manière d’agir des autorités «met en péril les employés, les épargnants et les actionnaires». Il aurait fallu, estime-t-il, demander à la Banque de Maurice si elle a un «recovery plan» pour sauver la Bramer Bank avant d’annuler sa licence.

Quand Boolell évoque Duval

Arvin Boolell n’a pas manqué de rebondir sur une déclaration de Xavier-Luc Duval à ce sujet. «Duval a dit avec raison qu’il n’y a pas de Ponzi», s’est-il exclamé. Il a cependant omis d’ajouter que le ministre du Tourisme a également affirmé qu’il «faut attendre la fin de l’enquête avant de pouvoir se prononcer».

«Nous parlons d’une compagnie contrôlée par la Financial Services Commission», a rappelé, amer, Arvin Boolell. Le porte-parole du PTr a aussi ajouté qu’il y a eu de «bons placements et de mauvais placements» effectués par la BAI, mais que cela ne constitue en rien un délit.  «SAJ et son équipe ont commis un crime économique», a-t-il lancé.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires