PNQ: «La survie de l’industrie sucrière est en jeu», affirme le ministre Seeruttun

Avec le soutien de
La tempête qu’essuie actuellement l’industrie sucrière pourrait lui être fatale, a admis Mahen Seeruttun au Parlement ce mercredi 8 avril. Il confirme ainsi les craintes de Paul Bérenger à ce propos.

La tempête qu’essuie actuellement l’industrie sucrière pourrait lui être fatale, a admis Mahen Seeruttun au Parlement ce mercredi 8 avril. Il confirme ainsi les craintes de Paul Bérenger à ce propos. 

«Nous devons consentir à faire un effort national pour sortir l’industrie sucrière de cette situation.» Mahen Seeruttun ne s’est pas senti obligé de croiser le fer avec Paul Bérenger, ce mercredi 8 avril au Parlement. Durant sa Private Notice Question (PNQ), le leader de l’opposition a fait part de ses inquiétudes au sujet du secteur sucre, qui se trouve pris entre une conjoncture mondiale difficile, la fin du quota européen et une baisse drastique des prix au niveau international.
 
Le ministre de l’Agro-industrie est allé dans le sens du patron mauve, confirmant que «la survie de l’industrie sucrière est en jeu». Mahen Seeruttun a expliqué que le gouvernement a déjà pris plusieurs mesures pour colmater les brèches et que d’autres actions devraient être entreprises bientôt. 
 
Il a notamment assuré que le gouvernement est très sensible au sort des petits planteurs. Ces derniers bénéficient déjà d’une compensation de Rs 2 000 par tonne de sucre à travers le Sugar Insurance Fund Board, a avancé le ministre.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires