Ganoo: «Bérenger et moi ne parlons que lorsque c’est nécessaire»

Avec le soutien de
Il s’est fait discret depuis les élections, mais Alan Ganoo n’a pu cacher plus longtemps le froid qui existe entre lui et son leader.

Il s’est fait discret depuis les élections, mais Alan Ganoo n’a pu cacher plus longtemps le setiment de froideur qui existe entre lui et son leader.  

Après que Paul Bérenger a critiqué la manière dont Alan Ganoo lui avait présenté les conditions de l’alliance avec le PTr, on aurait pu croire que le président du MMM allait prendre la mouche. Mais ce dernier répond que l’inimitié entre les deux hommes date d’avant cette boutade.

«Déjà, avant mercredi, et depuis les dernières élections, nous ne nous parlons que lorsque c’est nécessaire, pas plus», affirme Alan Ganoo. Celui qui préside le bureau politique admet qu’il y a un «malaise au sein du MMM», mais pense qu’il n’y aura plus de départs de dissidents et que la direction ne compte pas les expulser.

 

«Je suis président du parti, pas leader adjoint»

Celui qui était absent de la conférence de presse du MMM de ce samedi, 4 avril, pense qu’il ne sera pas choisi pour remplacer le leader en cas de retraite ou d’absence prolongée. «Lorsque Paul Bérenger s’est fait opérer en France, j’ai assuré la suppléance car j’étais leader adjoint et parmi les plus anciens. Aujourd’hui, je suis président du parti, pas leader adjoint», avance Alan Ganoo.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires