Bramer Bank: les clients pourront retirer leur argent via l’ATM de cette banque samedi

Avec le soutien de
Point de presse du ministre des Finances ce vendredi après-midi 3 avril pour évoquer l’affaire Bramer. «La situation est grave», a-t-il annoncé.

Point de presse du ministre des Finances, ce vendredi après-midi, 3 avril, pour évoquer l’affaire Bramer Bank. «La situation est grave», a-t-il annoncé.

«On parle d’un système de Ponzi qui implique des dizaines de milliards de roupies. Et, notre objectif principal est de protéger l’intérêt national et sauver l’argent des épargnants qui ont des comptes dans cette banque.» Vishnu Lutchmeenaraidoo a tenu à rassurer la population après la suspension du permis d’opération de Bramer Bank, ce vendredi 3 avril, lors d’un point de presse. Sur un ton très sérieux, il a souligné que la situation est «sans précédent» et que c’est un grand coup que devra encaisser le pays; cependant, pour l’heure, a-t-il dit en substance, la priorité est de veiller aux intérêts de ceux qui ont déposé de l'argent dans cette banque.

«Le gouvernement tient à rassurer les 30 000 personnes qui possèdent des comptes à la Bramer Bank, qu’elles ne perdront pas un seul sou», a insisté à plusieurs reprises Vishnu Lutchmeenaraidoo. Il a ajouté qu’à partir de demain après-midi, samedi 4 avril, les épargnants pourront effectuer des retraits à travers des guichets automatiques. Mais, uniquement à ceux de la Bramer Bank, a-t-il précisé. Le ministre a également informé les clients de la Bramer Bank que des négociations sont en cours afin de trouver d’autres solutions.

 

La SBM prend le contrôle

Le ministre des Finances a annoncé que les procédures ont été enclenchées pour que la State Bank of Mauritius (SBM) reprenne en main la Bramer Bank. «Roshi Bhadain et Ravi Yerrigadoo sont déjà en négociation en ce qui concerne les polices d’assurance de la British American Insurance (BAI)», a également indiqué Vishnu Lutchmeenaraidoo.

Ce dernier a souligné que ce ne sont pas uniquement les clients réguliers de la banque qui sont concernés mais aussi ceux qui ont souscrit à des plans d’assurance du groupe BAI. Car une fois que la Bramer Bank chute, c’est aussi la filiale de la BAI qui sera affectée. 156 000 personnes sont concernées par ces polices d’assurance, a-t-il révélé, en précisant que depuis hier, plusieurs membres du gouvernement ont travaillé d’arrache-pied pour trouver une solution face à cette crise.

Explicitant ce «crime d'une dimension sans précédent», Vishnu Lutchmeenaraidoo a déclaré que des investisseurs ont souscrit à des «Endowment Policies»  au lieu d’une prime d’assurance, et ont mis de ce fait leur argent dans un ponzi scheme sans le savoir, en pensant qu'en investissant l’argent  de cette façon à la BAI, ils auront un retour sur investissement plus important. «Ce sont des personnes crédules», a critiqué le ministre des Finances, en confirmant qu’il s’agit des sommes totalisant Rs 22 milliards.

Les coupables devront payer

Ce qui lui fait dire que « tous ceux qui ont pensé qu’ils pouvaient voler l’argent du peuple, vont le payer très cher». Dès lundi, lorsque la situation sera plus stable, il s’attaquera à ce volet, a-t-il déclaré. «Nu pu asiz avek tou bann kinn particip à ce vaste Ponzi Scheme qui implique des sommes colossales de Rs 20 à  25 milliards. Les coupables devront payer», affirme le ministre des Finances. «On est au courant qu’il existe une relation entre Dawood Rawat et Navin Ramgoolam. Ce n’est pas possible de gouverner dans la vengeance, mais on a la responsabilité de mettre de l’ordre. Il y aura un grand nettoyage. Et, toute l’opération se fera dans la transparence

Le ministre a aussi voulu rassurer les employés de la banque : ils ne perdront pas leur poste, a-t-il indiqué, en ajoutant que les Top Executives, eux, devront faire leurs valises.

A l’heure de la série de questions-réponses, Vishnu Lutchmeenaraidoo a confirmé que le gouvernement possède Rs 2,3 milliards à la Bramer Bank. Et que la State Insurance Company of Mauritius (SICOM), elle, y a investi Rs 800 millions.

Publicité
Publicité

Le coup de grâce a été donné à 00 h 45, vendredi 3 avril. Dans un communiqué, la Banque de Maurice  indique que le permis d’opération de la Bramer Bank est suspendu pour non-respect des pratiques bancaires, entre autres. Depuis, les conférences de presse se sont enchaînées et les questions n'ont cessé de surgir. Zoom sur cette affaire présentée comme une crise sans précédent pour le pays par le ministre des Finances, Vishnu Lutchmeenaraidoo.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires