Affaire MedPoint: les charges retenues contre Bissessur modifiées en cour

Avec le soutien de
Anerood Jeebodhun et Yodhun Bissessur sont soupçonnés d’avoir usé de leur position pour surévaluer la clinique MedPoint. Ils ont comparu en cour intermédiaire ce mercredi 1er avril.

Anerood Jeebodhun et Yodhun Bissessur sont soupçonnés d’avoir usé de leur position pour surévaluer la clinique MedPoint. Ils ont comparu en cour intermédiaire ce mercredi 1er avril.

Ils sont soupçonnés d’avoir usé de leur position pour augmenter la valeur initiale du terrain et du bâtiment abritant la clinique MedPoint. Poursuivis par la commission anticorruption, le Chief Government Valuer Yodhun Bissessur et Anerood Jeebodhun, Lead Government Valuer, ont comparu en cour intermédiaire ce mercredi 1er avril. Les charges retenues contre le Chief Government Valuer ont été modifiées. L’affaire a, elle, été renvoyée au 13 avril.

Jusqu’ici, Yodhun Bissessur était accusé d’avoir surestimé le terrain et le bâtiment à Rs 120 millions, au lieu des Rs 75 millions qu’ils valaient. Mais la charge retenue contre lui a été modifiée et il est désormais accusé d’avoir augmenté le prix initial en le faisant passer de Rs 75 millions à Rs 125 millions. De plus, il aurait donné des instructions à ses subordonnés pour qu’ils effectuent un «survey» sur les équipements médicaux et autres meubles de la clinique MedPoint.

Cette affaire avait soulevé un tollé général à travers le pays. L’ex-ministre de la Santé Maya Hanoomanjee avait été arrêtéele 22 juillet 2011 sous une accusation de «public official using her office for gratification». Elle a par la suite été mise hors de cause. L’interpellation de la ministre avait toutefois provoqué la rupture de l’alliance PTr-MSM. Quatre jours plus tard, six ministres du MSM, dont Maya Hanoomanjee, avaient donné leur démission : Pravind Jugnauth, Nando Bodha, Showkutally Soodhun, Leela Devi Dookhun et Ashit Gungah.

Le 22 septembre 2011, l’ICAC allait procéder à l’arrestation de Pravind Jugnauthsous une accusation de conflit d’intérêts. On lui reproche d’avoir, en sa qualité de ministre des Finances, autorisé le décaissement de Rs 144,7 millions. Il est poursuivi en vertu de l’article 13 (2) de la Prevention of Corruption Act de 2002.

Plusieurs arrestations

La clinique MedPoint comptait parmi ses actionnaires le beau-frère de Pravind Jugnauth, le Dr Krishan Malhotra, et sa sœur, Shalini Malhotra. Au fil de l’enquête, plusieurs fonctionnaires ont été arrêtés, dont Om Kumar Dabeedin, chef de cabinet au ministère de la Santé, et son adjoint Ajay Kumar Utchanah.

Publicité
Publicité

Ce n’est pas encore la fin de l’affaire MedPoint. La Cour suprême a permis ce jeudi 22 mai au Directeur des poursuites publiques de contester l’acquittement de Pravind Jugnauth devant le Conseil privé. Retour sur cette affaire qui dure depuis 2011.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires