Collendavelloo: «J’ai demandé au General Manager du CEB de step down»

Avec le soutien de

Le risque de black-out est «bien réel», selon le leader de l’opposition qui a interrogé le ministre de l’Energie à ce sujet, ce mercredi 1er avril, au Parlement. Il a ainsi voulu savoir quelles sont les mesures qui ont été prises pour éviter une telle situation. Il a également interrogé Ivan Collendavelloo sur l’exercice d’appel d’offres pour l’achat de quatre générateurs de 15 MW.

Selon Paul Bérenger, le Central Electricity Board (CEB) fait preuve d’un «trop grand optimisme» sur le fait qu’il n’y aura pas de black-out. Ivan Collendavelloo s’est voulu rassurant, indiquant que le nécessaire sera fait pour prévenir une telle éventualité. «Il n’y a aucun risque de black-out», a-t-il affirmé. Selon le CEB, la demande en électricité peut être soutenue jusqu’en 2017.

Se disant «très concerné», le ministre de l’Energie a déclaré qu’un nouvel appel d’offres pour l’achat des quatre générateurs sera lancé bientôt. Il est aussi revenu sur les conditions dans lesquelles le premier tender a été annulé.

Lors de son allocution, le ministre a indiqué qu’il a demandé au General Manager du CEB, Shyam Thanoo de «step down». Il n’a toutefois pas donné plus de précisions à ce sujet. A noter que Shyam Thanoo se trouvait au Parlement, ce mercredi. Le ministre a déclaré que c’est le Senior Chief Executive qui préside le Board.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires