Démission de conseillers mauves à Port-Louis: «Impossible de réformer le MMM de l’intérieur»

Avec le soutien de
Dany Augustin et Gino Coterie, conseillers mauves à la mairie de Port-Louis, ont annoncé leur démission des instances du MMM ce mardi 31 mars.

Dany Augustin et Gino Coterie, conseillers mauves à la mairie de Port-Louis, ont annoncé leur démission des instances du MMM ce mardi 31 mars. 

L’élément déclencheur: «La suspension arbitraire de Jean-Claude Barbier du MMM.» Dany Augustin, Gino Coterie et Marie-Christine Tenermont, conseillers mauves de la municipalité de Port-Louis, ont soumis leur démission de toutes les instances du parti. Ils précisent toutefois qu’ils garderont leurs sièges de conseiller. «Nous siègerons en indépendants», ont indiqué Dany Augustin et Gino Coterie. Le MMM perd ainsi sa faible majorité, qui est de 11 conseillers.

Dany Augustin et Gino Coterie ont animé un point de presse en présence de Joe Lesjongard, également démissionnaire du MMM, ce mardi 31 mars. Marie-Christine Tenermont était, elle, absente, étant en déplacement à l’étranger. «Mais elle nous a remis sa lettre de démission», précise Dany Augustin.

«Le MMM ne va pas changer»

Selon lui, «il est impossible de réformer le MMM de l’intérieur. Il y a une dégradation». Un avis partagé par Gino Coterie. «Le MMM ne va pas changer. La démocratie a laissé place au communalisme au sein du parti. Je n’y ai plus ma place», soutient-il.

«Les militants sont expulsés sans raison», ajoute Gino Coterie. Il est longuement revenu ainsi que Dany Augustin sur le cas de Jean-Claude Barbier. «Le 16 février, le MMM a accusé Jean-Claude Barbier d’avoir organisé une réunion. Or, il était avec moi de 19 heures à 21 heures ce jour-là. Il y a un complot», martèle Dany Augustin.

Le démissionnaire devait pas la suite dénoncer une politique de deux poids deux mesures. «Prenez le cas de Steve Obeegadoo et Kavi Ramano, leur comportement à l’assemblée des délégués, leurs déclarations à la presse. Normalement il y aurait dû y avoir des sanctions», affirme-t-il. Pour lui, «la direction du MMM est coupée de la réalité du koltar».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires