Discrimination politique: l’EOC ouvre trois enquêtes sur Gayan

Avec le soutien de
Le président de l’EOC Brian Glover souhaite convoquer le ministre de la Santé Anil Gayan pour qu’il s’explique sur trois cas dans lesquels il est impliqué.

Le président de l’EOC Brian Glover (à g.) souhaite convoquer le ministre de la Santé Anil Gayan pour qu’il s’explique sur trois cas dans lesquels il est impliqué.

Y a-t-il eu discrimination politique dans le recrutement, le 13 février, de Vijaya Sumputh comme directrice exécutive du Trust Fund for Specialised Medical Care et sa nomination au board de la Mauritius Post and Cooperative Bank, le 18 mars ? Pour l’Equal Opportunities Commission (EOC), il y a «trop de circonstances similaires dans ces deux cas». D’où sa décision d’ouvrir trois enquêtes sur le ministre de la Santé Anil Gayan.

Deux enquêtes portent sur ces deux cas. «La déclaration d’Anil Gayan au Parlement sur un des deux cas, où il dit que ‘Government is Government, Government decides’, va à l’encontre du principe d’égalité des chances», fait-on valoir à la commission.

La troisième enquête est liée à une tribune signée Anil Gayan dans nos colonnes. «Dans cette tribune, il avance que les personnes âgées du n° 16 Vacoas–Floréal, la circonscription de l’ancienne ministre de la Sécurité sociale Sheila Bappoo, ont été privilégiées sous l’ancien gouvernement», explique-ton à l’EOC. Le jour même de la parution de cette tribune, une enquête a démarré.

«Le mois dernier, les hauts fonctionnaires du ministère de la Sécurité sociale sont venus réfuter les dires d’Anil Gayan devant la commission, chiffres à l’appui.

Les explications de Gayan attendues

L’EOC qui souhaite écouter les explications du ministre de la Santé, convoquera celui-ci avant la fin de la semaine. S’il y a false and malicious denunciations in writing, l’EOC soumettra l’affaire soit au tribunal soit au directeur des Poursuites publiques.

«Je vais challenge Brian Glover»

Contacté hier, Anil Gayan réplique qu’il va «challenge Brian Glover». Il dit trouver «outrageant» que le président de l’EOC démarre une enquête maintenant alors que c’est un article publié l’année dernière. «Brian Glover ne mérite même pas d’être à la tête de cette commission !»

Concernant les deux nominations de Vijaya Sumputh, Anil Gayan réplique que l’EOC peut ouvrir toutes les enquêtes qu’elle veut. Avant d’ajouter qu’il fera d’autres commentaires en temps et lieu.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires