Affaire Palmarozza: le meurtrier présumé réclame une contre-analyse

Avec le soutien de
Lee-Ann Roberts a été retrouvée morte noyée dans la piscine de l’hôtel Anahita le 30 décembre.

Lee-Ann Palmarozza a été retrouvée morte noyée dans la piscine de l’hôtel Anahita le 30 décembre.

Peter Wayne Roberts semble ne pas faire confiance aux experts en médicine légale mauriciens. Le millionnaire sud-africain, accusé d’avoir tué sa petite amie Lee-Ann Palmarozza, dont le corps a été retrouvé le 30 décembre 2014 dans la piscine de l’hôtel Anahita, réclame une seconde analyse du corps de la victime. 
 
Il souhaite que des échantillons soient envoyés à un laboratoire sud-africain. Dans une motion logée en Cour suprême, le ressortissant sud-africain, qui est toujours en détention, dit être disposé à encourir tous les frais. Le riche homme d’affaires demande aussi que le Directeur des poursuites publiques (DPP) lui communique les résultats des analyses effectuées lors de la première autopsie.
 
Il nie toute implication
 
Peter Wayne Roberts, qui a été arrêté le 2 janvier, indique dans sa motion que c’est dans la nuit du 29 au 30 décembre 201 qu’il a été informé que sa petite amie a été retrouvée noyée. Plusieurs massages cardiaques ont été pratiqués sur la Sud-Africaine pour tenter de la ranimer. Sans succès. Il soutient qu’il n’a rien à faire avec la mort de sa petite amie, et nie avoir été impliqué dans les circonstances entourant sa noyade.
 
Le Dr Sudesh Kumar Gungadin, qui a pratiqué l’autopsie, a considéré que la thèse de foul play n’est pas à écarter. Des ecchymoses ont été décelées sur le visage et le corps de la victime. Dans son rapport, le Dr Gungadin a indiqué qu’un fort taux d’alcool et de drogue a été découvert dans le sang de la jeune femme. C’est ce qui a probablement contribué à la noyade de sa petite amie, selon Peter Wayne Roberts.
 
Contre-autopsie
 
Ce dernier explique qu’il a retenu les services du Dr Satish Boolell pour une contre-autopsie, qui a été effectuée à la morgue de la compagnie des pompes funèbres Elie and Sons le 9 janvier. Il demande donc à la Cour suprême d’émettre un ordre sommant le DPP et le commissaire de police de lui communiquer une copie du rapport de l’autopsie effectuée par le Dr Gungadin.
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires