Insultes à un haut gradé: Bundhoo et Faugoo plaident non coupables

Avec le soutien de
(Photo d’archives) Lormus Bundhoo et Satish Faugoo font face à une accusation d’outrage à un fonctionnaire de police.

(Photo d’archives) Lormus Bundhoo et Satish Faugoo font face à une accusation d’outrage à un fonctionnaire de police. 

Il leur est reproché d’avoir pris à partie l’assistant surintendant de police (ASP) Aftar Hussein Mohanuth à l’issue d’un défilé à la veille des législatives dans les rues de Goodlands. Lormus Bundhoo et Satish Faugoo ont comparu en cour de Mapou, ce jeudi 26 mars.

Les deux ex-ministres du gouvernement de Navin Ramgoolam ont plaidé non coupable. L’affaire a été renvoyée au 11 août.

Le mardi 9 décembre, les deux ministres étaient à la tête d’un cortège sillonnant la circonscription n° 6 lorsqu’ils ont été stoppés par un policier qui leur a signifié qu’ils avaient dépassé l’heure prescrite par la loi pour ce type de manifestation. Selon l’ASP Mohanuth, Satish Faugoo l’a menacé de lui «régler son compte» à l’issue du scrutin du 10 décembre. Le 14 janvier, le haut gradé a fait une déposition formelle contre les deux ministres, après avoir reçu «des ordres venus d’en haut».

Une accusation formelle a été logée contre les deux membres du Parti travailliste, le vendredi 13 mars, par le bureau du Directeur des poursuites publiques.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires