On a testé: Resto Zananas, à Montagne-Longue

Avec le soutien de

Comme une invitation, ça ne se refuse pas, nous avons répondu à l’appel du restaurant «Zananas» à Montagne-Longue. Ouvert depuis cinq mois, l’établissement mise sur une vue à couper le souffle et une cuisine dite fusion où se retrouvent dans l’assiette aussi bien l’Asie que l’Europe, Maurice et évidemment, de l’ananas. La note : 6,5/10.
 
 
HEURE : 19 heures. Le périple vers le restaurant, tout en montée à travers les champs,
nous a ouvert l’appétit, même si nous ne l’avons pas tenté à pied. Niché au sommet de Montagne-Longue, l’établissement se repère de loin, (contrairement à la route pour y aller), tant il éclaire comme un phare la zone au pied de la montagne.
 
 
AMBIANCE : Il faut le reconnaître, on passe un certain temps devant l’entrée à admirer le panorama. À nos pieds, tout le nord de Maurice se dévoile. Alors qu’on essaie en vain de comptabiliser les centaines de lumières au loin ou de trouver un quelconque point de repère dans l’obscurité, le champ d’ananas en contrebas nous rappelle la raison de notre visite. Nous gâchons un peu notre entrée en passant du côté de la salle des fêtes et retrouvons finalement  le chemin des tables. En tant que premiers clients, nous aurons l’embarras du choix. Le restaurant ne fera pas salle comble aujourd’hui. L’affluence, c’est plutôt durant le week-end nous explique le chef, surtout le samedi soir où un DJ assure l’animation en live. Le Zananas dispose d’un espace conséquent : aux deux salles vient s’ajouter un balcon assez large, offrant de nombreuses possibilités d’arrangement. Pourtant, la décoration un peu hasardeuse, voire kitsch pour certains, rend l’ensemble un peu vide. En voulant adopter un style «européen», le lieu perd un peu de son charme et manque de touches personnelles. 
 
 
SERVICE : Correct et courtois. Un peu d’attente pour les plats mais le chef nous  conseillera sur la carte alors que les serveurs font preuve d’attention.De petits problèmes techniques à relever, comme l’absence de machine à café ou de paiement par carte, sans doute à mettre sur le compte de l’ouverture récente du restaurant.
 
 
LE REPAS : L’ingrédient phare n’est pas difficile à deviner ici : l’ananas. On le trouvera décliné sous toutes ses formes. Peut-être un peu trop. Au dessert, accompagnant la langouste et le poulet, ou, plus surprenant, en velouté. Posé en légères touches sur les canapés aux crevettes, il offre un mélange sucré-salé original qui change des habituelles crevettes frites. Pour la suite, on restera du côté de la mer, en commandant un curry de crevettes, de la dorade aux champignons sur une corbeille d’ananas et un curry de crabe à la mauricienne. Rien à redire sur la fraîcheur des produits, la présentation est aussi très soignée et la diversité des plats ne posera problème qu’à ceux qui, comme nous, ont du mal à choisir devant tant de propositions. Un grand choix de viandes, filet de boeuf, tajine d’agneau, poulet à l’ananas, accompagne les ourites et le poisson gratiné au four. On regrettera l’ananas flambé, un peu trop cuit à la fin du repas et ne rendant pas justice à la star des lieux.
 
 
VALUE FOR MONEY : Rs 2 375 le dîner pour trois, avec vin et dessert, ça reste très correct. Les entrées comme les snacks tournent autour de Rs 200, quant aux plats, il faut compter entre Rs 400 et Rs 600. La langouste grillée, à Rs 1350, reste le produit le plus onéreux. Le restaurant voulant se donner un certain standing, les prix sont adaptés en conséquence. Malheureusement, tout n’atteint pas encore le niveau d’excellence.
 
 
PROCHAINE VISITE : À la prochaine envie d’ananas, bien sûr, mais aussi pour suivre
l’évolution du lieu. Cette visite fut peut-être un peu prématurée. Malgré quelques maladresses, on ressent la volonté de bien faire du personnel et le potentiel se dégageant de ce restaurant qui, nous n’en doutons pas, mérite le détour.
 
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires