Affaire Toofany: les épouses des policiers expriment leur colère

Avec le soutien de
Une foule hostile s'était massée aux abords du tribunal de Bambous, ce vendredi 20 mars, lors de la comparution des cinq policiers arrêtés dans le cadre de l'enquête sur la mort d'Iqbal Toofany.

Une foule hostile s'était massée aux abords du tribunal de Bambous, ce vendredi 20 mars, lors de la comparution des cinq policiers arrêtés dans le cadre de l'enquête sur la mort d'Iqbal Toofany.

Elles sont sorties de leur mutisme. Elles, ce sont les épouses des policiers inculpés sous une charge d’assassinat dans l’affaire Toofany. Et elles ne cachent pas leur colère à la suite de la réaction de la population depuis cette  nuit fatidique du 1er au 2 mars. Ce qui a fait déborder le vase : la foule hostile massée aux abords du tribunal de Bambous, ce vendredi 20 mars, où comparaissaient les cinq policiers arrêtés dans le cadre de l’affaire Iqbal Toofany.

«Ce sont ces mêmes policiers qui ont résolu des high profile cases à Rivière Noire, et voilà comment le public les remercie!» lancent-elles d’emblée. Sous le couvert d’anonymat, ces épouses indiquent qu’elles trouvent injuste que le public ait une opinion toute faite alors qu’il ne dispose que d’une seule version sur l’affaire.

Les épouses des policiers arrêtés rappellent que ces derniers ont auparavant résolu des high profile cases à Rivière-Noire. 

«Ils ont résolu de nombreux cas à Rivière-Noire»

«Nos maris ont, ce jour-là, quitté la maison pour résoudre les problèmes des habitants, mais en fin de compte, ils se sont retrouvés dans de sales draps»,soulignent-elles. Seules dans ce combat, ces femmes évoquent les divers cas que leurs maris ont résolus dans la région de Rivière-Noire, notamment des vols de voitures, l’affaire Polocco, le viol d’une Française et un hold-up dans un hôtel.

«Nos enfants sont affectés par cette situation»,poursuivent-elles. Elles ajoutent aussi qu’elles sont dans le flou par rapport aux résultats du Forensic Science Laboratory. Celui-ci s’est penché sur la thèse de préméditation.

Le fait que des documents soient introuvables dans le sillage de cette affaire, entre autres pourraient, selon elles, jouer contre ces cinq policiers. Elles font donc appel au commissaire de police pour avoir son soutien.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires