Tanna, dans le sud du Vanuatu, commence à manquer de vivres

Avec le soutien de

Les habitants de l'île de Tanna, dans le sud de l'archipel du Vanuatu, ont déclaré mardi qu'ils commençaient à manquer de vivres et de produits de première nécessité, après le passage du puissant cyclone Pam, qui a fait au moins 11 morts.

Les secouristes avaient toujours du mal, mardi, à atteindre nombre d'îles durement éprouvées par Pam, dont les vents ont dépassé les 300 km/h vendredi et samedi.

Alors que certaines communications sont toujours coupées et que les vols de reconnaissance révèlent des maisons détruites, des forêts dévastées et des infrastructures endommagées, les ONG caritatives internationales sont tout particulièrement inquiètes pour Tanna, qui a pris le cyclone de plein fouet.

Tout en découvrant d'importants dégâts, un journaliste de Reuters qui s'est rendu sur cette île où vivent 29.000 personnes, située à environ 200 km de la capitale, Port-Vila, a pu constater que les habitants avaient en général survécu en se mettant à l'abri dans des bâtiments en dur comme les écoles et les églises.

"Les gens se sont mis à l'abri dans des bâtiments scolaires. Nous nous entraidons", a dit à Reuters un habitant de 67 ans, Ropate Vuso, à Tanna. "Nous manquons de vivres, d'eau, d'abris et d'électricité. Il n'y a pas de communications, nous attendons les députés et (...) le président, mais pour le moment, nul ne vient."

Le chiffre de quatre morts dans la ville principale de l'île a circulé sans qu'il puisse être confirmé.

Un vol de reconnaissance sur l'île d'Erromango, peuplée de 2.000 habitants et située au nord de Tanna, a révélé là-bas aussi d'énormes dégâts, a déclaré le directeur de l'ONG Oxfam pour le Vanuatu, Colin Collett van Rooyen.

"Nous avons constaté que certains villages étaient endommagés à 70, 80 ou 90%. Un village a été endommagé à 100%", a-t-il dit.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires