Omnicane Republic Cup (finale) : Exploit historique pour La Cure Sylvester

Avec le soutien de
La Cure Sylvester SC a remporté la première Coupe de la République de son histoire.

La Cure Sylvester SC a remporté la première Coupe de la République de son histoire.

A la peine dans la Barclays Mauritius Premier League (BMPL) avec une position de relégable et seulement quatre victoires en 21 journées, La Cure Sylvester SC a fait mentir tous les pronostics en s’adjugeant la finale, aux tirs au but, face au Pamplemousses SC (1-1, 5-4 t.a.b.), hier à Curepipe. Mené durant la majeure partie de la rencontre, La Cure Sylvester avait tout pour perdre cette finale. Mais les rouge et blanc, auront, jusqu’au bout, défié l’improbable pour soulever leur première Omnicane Republic Cup sous l’ère de la professionnalisation du football mauricien.
 
La Cure Sylvester SC a remporté la première Coupe de la République de son histoire, grâce notamment à l’audace de Yannick Macoa.
 
Comme à leurs habitudes, les fans de La Cure Sylvester se sont déplacés en nombre au stade Georges V munis de ravanne, de djembe et de leur traditionnel drapeau rouge mais cette fois-ci, ils trouvèrent écho, puisqu’une fois n’est pas coutume, les tifosis du Nord avaient également fait le déplacement.
 
Face à la formation en forme du moment, les Portlouisiens ont été pris à la gorge en concédant le premier but dès la 2e minute lorsque Fabrini Razah convertissait un coup franc du capitaine nordiste Colin Bell. Le septième succès de rang des Nordistes était déjà en bonne voie.

L’arbitre Seechurn retrouve le terrain

Cinq minutes après l’ouverture du score, Fabrice Li Tien Kee, inhabituellement maladroit, vendangeait une offrande de Lapierre en décroisant trop sa tête. A partir de là, les joueurs d’Henri Speville commencèrent à imprimer leur rythme mais se montrèrent trop imprécis au moment de porter l’estocade. En face, les banlieusards de la capitale n’arrivaient pas à construire un jeu cohérent et commettaient trop de fautes. 
 
D’ailleurs, Dilan Perticot fut averti par l’arbitre Seechurn, qui retrouvait le rectangle vert après plus d’un mois et son retour tumultueux de la Coupe d’Afrique des Nations, pour une faute sur Hollas Ramanantsoary (38e). Dans la foulée, Danilo Perticot effectuait son premier changement et faisait entrer Kurvin Rita à la place de Donovan Bordelais mais le score ne bougea pas.
 
Au retour des vestiaires, La Cure Sylvester se montrait plus incisif et fut récompensé par son sérieux et son opportunisme. Bénéficiant d’une faute commise sur Li Tien Kee, Linsley Brasse, sur coup franc, catapulta le ballon au fond des filets (56e) et remettait les deux formations à égalité pour le plus grand bonheur des supporters de la capitale qui manifestaient leurs joies au son de pétarade.

Penalty réussi du gardien de but Yannick Macoa 

Le score ne bougea pas et les deux équipes durent se résoudre à poursuivre l’explication en prolongation. Dans cette demi-heure, les deux clubs se montrèrent prudents et effectuèrent des attaques avec parcimonie. A cet instant, il fallait se résoudre à disputer la séance des tirs au but. Dans cet exercice périlleux, la lumière est venue du portier de La Cure Sylvester, Yannick Macoa, qui se chargeait d’offrir la victoire aux siens alors que le score dans la séance des tirs au but était de 4 buts partout et libérait par la même occasion tout un stade.
 
En dépit du fait qu’elle ne produit pas un football flamboyant, le parcours atypique de La Cure Sylvester depuis le début de la saison et son refus constant d’abdiquer ne peuvent qu’emporter l’adhésion. Gageons que la bande à Danilo Perticot saura répercuter ce premier trophée en championnat.
 

 

Reactions : 

Danilo Perticot (LCSSC)
«C’est un grand jour pour La Cure Sylvester et je suis tellement heureux de cette victoire que les mots me manquent pour m’exprimer. Mes joueurs ont gagné grâce à l’amour qu’ils ont pour cette discipline, au respect qu’ils démontrent pour l’adversaire. Nous devons continuer à travailler et cette coupe n’est qu’une première étape car nous sommes en train d’écrire l’histoire. Je dédicace cette victoire aux fans qui sont toujours présent pour nous.»
 
Henri Speville (Pamplemousses SC)
«C’était une finale très intéressante et intense. Les deux équipes ont joué à un niveau élevé et nous avons eu des occasions que nous n’avons malheureusement pas su concrétiser. Cette défaite est difficile à digérer mais il faut reprendre du bon pied.»
 
Yannick Macoa (capitaine de LCSSC)
«C’est la troisième fois que je tire un penalty face à Kevin Jean-Louis et cette fois-ci c’est la bonne. Dans l’ensemble, mes partenaires ont bien joué et nous ne nous sommes pas découragés. Je remercie tous ceux qui nous soutiennent depuis le début à l’instar de nos fans et de Raj Gangoosirdar.»
 
Maxwell Carpede (président LCSSC)
«Notre équipe ne s’est toujours pas encore adaptée au niveau du championnat professionnel mais cette victoire va nous permettre de croire davantage en nos chances. Il faut toujours avoir des objectifs dans la vie et bien que nous soyons issus d’une petite cité, nous avons montré que nous pouvons relever de grands défis. Nous n’avons pas de sponsor mais malgré tout, nous allons continuer à nous battre et montrer que nous sommes talentueux.»
 

 

Feuille de match 

 
La Cure Sylvester 5 (1) – Pamplemousses 4 (1)
 
Tirs au but
La cure Sylvester
Yvan Mimi, Fabrice Li Tien Kee, Linsley Brasse, Abuchi Onwusonye, Yannick Macoa
Manqué : Yves Noume
 
Pamplemousses SC
Branly Zizi, Fréderic Chavry, Hollas Ramanantsoary, Jordan Jackson
Manqué : Williano Randriamabjato, Fabrini Razah 
 
La Cure Sylvester
Yannick Macoa (c), Emmanuel Selmour (Issac Ebhohimen 89e), Linsley Brasse, Abushi Onwusonye, Yves Noume, Dilan Perticot (Emmanuel Chife 68e), Donovan Bordelais (Kurvin Rita 42e), Fabrice Li Tien Kee, Sylvain Jubeau, Wesley Lapierre, Yvan Mimi 
 
Avertissement : Danilo Perticot, Sylvain Jubeau 
But : Linsley Brasse (56e)
Coach : Danilo Perticot 
 
Pamplemousses SC 
Williano Randriamabjato, Fabrini Razah, Branly Zizi, Hollas Ramanantsoary, Allyson Jolicoeur, Kevin Jean Louis, Colin Bell (C), Nick Curpanen (Jordan Jackson 98e), Fabrice Remy (Fréderic Chavry 76e), Steward Edwards (Wilbert Legoff 110e), Boanahery Sahindou 
 
But : Fabrini Razah (2e)
Coach : Henri Speville
 
Arbitre : Rajindraparad Seechurn
Assistants : Telvar, Pithia
4e : Heeralall
Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires