Mort d’une touriste au large de l’île Plate: le skipper du trimaran libéré sur parole

Avec le soutien de
Jayson Piert Aerts, skipper du Babacool, devra faire face à une accusation provisoire d’homicide involontaire après le décès d’une touriste française alors qu’il dirigeait le trimaran vers l’île Plate.

Jayson Piert Aerts, skipper du Babacool, devra faire face à une accusation provisoire d’homicide involontaire après le décès d’une touriste française alors qu’il dirigeait le trimaran vers l’île Plate.

Jayson Piert Aerts, skipper du Babacool, devra faire face à une accusation provisoire d’homicide involontaire. Cela, après la mort d’une touriste française âgé de 65 ans, lors d’une sortie du trimaran, hier, au large de l’île Plate. Le jeune de 29 ans a comparu devant la Bail and Remand Court, ce dimanche 15 mars, et a été libéré sur parole. Il devra se présenter en cour de Mapou, lundi, pour connaître le montant de sa caution qu'il aura à payer.

Auparavant, le skipper a donné sa version des faits au poste de police de Grand-Baie ce matin. Il a expliqué que le matin, la mer était calme. Mais lorsqu’il a vu une mer démontée, alors qu’il se dirigeait vers l île Plate, il a voulu faire demi-tour. C’est à ce moment-là que les vagues ont soulevé le trimaran et six passagers ont été projetés dans l’eau, a-t-il expliqué. Deux rescapés ont pu nager jusqu’à l’île Plate tandis que trois autres ont été secourus. La touriste française n’a, elle, pas survécu.

Selon des témoins, le skipper a tout fait pour éviter le pire et a même voulu aider la touriste.  Jayson Piert Aerts côtoie l’océan depuis qu’il a 15 ans, son père étant capitaine. Mais il n’a rien pu faire pour sauver la sexagénaire.

«J’ai vu un mur bleu qui se dressait devant nous», confie un des rescapés, en se remémorant les faits, hier. «C’était effrayant, la vague faisait plus de cinq mètres.»

Le trimaran se trouvait en fait dans la passe, à la hauteur de l’île Plate, lorsque le skipper a décidé de faire demi-tour. Mais l’avant de l’embarcation et a été littéralement «balayée» par une vague énorme.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires